Édition du 30 novembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Équité salariale

25e anniversaire de la Loi sur l'équité salariale - La CSQ revendique une loi avec plus de mordant !

QUÉBEC, le 21 nov. 2021 - À l’occasion du 25e anniversaire de la Loi sur l’équité salariale, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) demande au gouvernement de réviser la Loi.

Pour le président de la Centrale, Éric Gingras, l’équité salariale constitue un principe phare de notre société : « C’est un droit fondamental. Même si plusieurs avancées ont été réalisées, on constate que l’équité salariale n’est toujours pas atteinte. Il est clair pour nous que 25 ans plus tard, la Loi manque de mordant ! »

Réviser la Loi pour atteindre 100 % de l’objectif

Rappelons brièvement que, à la suite d’une bataille juridique de neuf ans ayant mené à une décision de la Cour suprême demandant au gouvernement de modifier la Loi, les contestations reprendront pour quelques années encore puisque certaines des modifications faites en avril 2019 sont, de notre point de vue, discriminatoires.

« Remplacer un ajustement salarial par une somme forfaitaire, ça ne permet pas d’atteindre l’équité salariale. Nous revendiquons une révision de la Loi afin de retirer les sommes forfaitaires, de corriger les écarts salariaux rétroactifs à la date de l’événement et de s’assurer de payer toutes les sommes qui sont dues à des milliers de femmes du Québec. Bref, une loi qui permette d’atteindre véritablement l’équité », précise le président de la CSQ.

Le gouvernement doit donner le bon exemple

Éric Gingras soulève également les problèmes liés à l’application de la loi actuelle par le gouvernement envers les travailleuses du secteur public : « Il y a clairement un manque de volonté du Conseil du trésor d’appliquer la loi actuelle afin de procéder aux ajustements salariaux requis. À titre d’employeur de plus de 500 000 personnes, dont plusieurs milliers de femmes, le gouvernement devrait montrer l’exemple, cesser d’étirer indûment les délais, reconnaître aux travailleuses leur droit à l’équité salariale et accorder les correctifs salariaux qui leur reviennent. »

La CSQ en action

Les membres de la CSQ seront donc en action aujourd’hui, aux quatre coins du Québec, afin de rappeler haut et fort que ce dossier est prioritaire pour les dizaines de milliers de travailleuses québécoises qui revendiquent un salaire équivalent et, surtout, la reconnaissance à sa juste valeur de leurs emplois.

La Centrale a aussi interpellé les partis politiques provinciaux afin que la révision de la Loi soit prévue dans leur plateforme électorale respective en vue de la prochaine élection et a également interpellé les 125 députés de l’Assemblée nationale à ce sujet.

« La discrimination systémique fondée sur le sexe à l’égard des personnes qui occupent des emplois dans des catégories à prédominance féminine n’avait pas sa place il y a 25 ans et elle l’a encore moins en 2021 ! Ça suffit de faire les choses à moitié ! Nous pensons que le moment est venu de faire l’équité salariale correctement », conclut Éric Gingras.

Pour plus de détails, consultez le site de la campagne « 25 ans et pas toutes ses dents » à equite.lacsq.org.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Équité salariale

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...