Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Europe

À CAUSE DE vous…. L'INACCEPTABLE...

Cette semaine, nous avons lancé une action pour dénoncer à l’échelle internationale l’irresponsabilité, la culpabilité et la punissabilité des principaux acteurs de la finance mondiale et des plus hauts dirigeants politiques (chefs d’État et de gouvernement) des 20 États « les plus riches » du monde. Les deux groupes recevront une lettre publique spécifique par e-mail.

Agora des Habitants de la Terre

Pendant un mois, nous enverrons des copies des lettres à des centaines, des milliers de personnes, d’associations et de mouvements leur demandant d’envoyer des copies des lettres directement aux 35 destinataires.

Quant aux 15 acteurs financiers, nous avons identifié les présidents des deux sociétés privées qui gèrent respectivement la Bourse de Chicago (qui a introduit en 2020 les transactions d’eau sur le marché boursier des dérivés, réduisant l’eau à un actif financier) et la Bourse de New York (qui a décidé en 2021 de confier 30% du monde naturel à la gestion d’une nouvelle catégorie d’entreprises privées cotées en bourse, les Natural Assets Corporations, réduisant ainsi tout élément naturel à un actif financier) ; les présidents des trois plus grands et plus puissants fonds d’investissement privés au monde (BlackRock, Vanguard et State Street, ils gèrent ensemble plus de 22 000 milliards, plus que la richesse produite en 2021 par les États-Unis et près de dix fois celle de l’Italie) et enfin,

Quant aux vingt chefs d’État et de gouvernement, nous avons limité la liste aux vingt premiers pays du monde en 2021 en fonction du PIB. La liste comprend tous les pays les plus puissants économiquement du monde. Il s’ouvre avec les États-Unis et la Chine et se termine avec la Turquie et la Suisse. ,

Qu’écrivons-nous à ces puissants ? Qu’il est du droit et du devoir de tous les habitants de la Terre de dénoncer comme inacceptables qu’eux, les gouvernants t- ceux qui distinctement dans leurs pays et ensemble internationalement ont le pouvoir de décider de l’état et de l’avenir de l’humanité et du monde - continuent de faire la guerre en Ukraine et dans vingt autres endroits sur Terre et menacent de déclencher une guerre nucléaire, gardant 3,6 milliards de personnes sans couverture sanitaire et 4,4 milliards sans aucune protection sociale. Nous leur disons qu’ils se comportent comme des criminels (et pas seulement des fous, comme des fous) en persistant dans la destruction continue de la vie de la planète (écocide) depuis des décennies, tout en en étant conscients. Disons-leur que la catastrophe climatique, la destruction de la biodiversité, des forêts et des sols, la contamination et l’assèchement des rivières et des lacs,

Ils auraient pu les éviter mais ils ne l’ont pas voulu. Ils sèment la destruction et la mort et parlent d’adaptation, de résilience. Ils se moquent de mots comme « transition » (terme insolent face au drame de la situation). Ils se blottissent dans des sommets mondiaux continus d’où jaillissent des tourbillons de déclarations inutiles1 dont ils se plaisent à changer quelques adjectifs et/ou à déplacer quelques virgules des dizaines de déclarations similaires précédentes.

Notre dénonciation vise avant tout à dire aux dominants qu’ils sont directement responsables et personnellement coupables, et qu’il n’est pas vrai que nous devons tous individuellement et collectivement changer nos actions et nos comportements pour sauver la vie de la planète et construire la justice sociale par le bas . Il leur est trop facile de soutenir une telle thèse. A eux, au contraire, de cesser d’être les seigneurs et les maîtres du monde, de dominer et d’imposer leurs choix prédateurs et la défense de leurs propres intérêts de pouvoir, de domination et d’enrichissement. D’où le titre de la dénonciation « A cause de toi… l’inacceptable ». Deuxièmement, il vise à partager le principe fondamental de toute démocratie et de toute justice qui considère qu’il appartient aux citoyens de s’élever contre le pouvoir qui règne, qui discrimine, exclut, détruit les biens communs indispensables à la vie, ne respecte pas les droits universels, tue. Comme c’est manifestement le cas avec le système actuel.

Nous proposons aux habitants de la Terre de « se lever », de se battre pour libérer l’humanité et la vie sur Terre a) de la domination de la finance mondiale, qui thésaurise tout bien, en particulier le savoir et la technologie (voir les brevets sur le vivant et l’intelligence artificielle ). La vie n’est pas le prix imposé par la spéculation, b) de l’assujettissement des pouvoirs politiques publics aux intérêts corporatistes individuels des sujets et groupes privés industriels, commerciaux, technocratiques et financiers.

L’objectif est de régénérer la dimension, la sphère du « public », du « nous », et de (ré)inventer la politique politique et planétaire de la vie pour la paix, la justice, la liberté et la sécurité commune. Les dominants pensent qu’ils peuvent tout acheter avec de l’argent et tout dominer avec des armes. Ils ont tort. C’est leur faute fondamentale.

Agora des Habitants de la Terre :

Alain Adriaens (B), Pina Ancona (I), Marcos P. Arruda (BR), Alassane Ba (F, Sénégal), Guido Barbera (I), Cristina Bertelli (F), Marcelo Barros (BR), Joao Caraça (PT ), Luca Cecchi (I), Martine Chatelain (CND-Québec), Francesco Comina (I), Carmelo Corso (I), Roberto D’Ambrogio (I), Alain Dangoisse (B), Fabrice Delvaux (B), Anibal Faccendini (Arg), Maíra Fernandes De Melo (BR), (Armando De Negri (BR), Adriana Fernandez (CL), Alfio Foti (I), Pierre Galand (B), Lilia Ghanem (Liban), Yovan Gilles (F), Laury Gingreau (F), Mélissa Gingreau (F), Fatoumata Ki Zerbo (Burkina Faso), Pierre Jasmin (CND-Québec), Luis Infanti de la Mora (CL), Kim Le Quang (B), Paola Libanti (I), Michele Loporcaro (I), Vladimir Mitev (BG), Loretta Moramarco (I), Christine Pagnoulle (B), Marinella Nasoni (I), Maria Palatine (D, B), Nicola Perrone (I), Riccardo Petrella (I, B ),Luc Pilmeyer (B), Pietro Pizzuti (I, B), Jean-Yves Proulx (CND-Québec), Domenico Rizzuti (I), Roberto Savio (I), Catherine Schlitz (B), Cristiana Spinedi (CH), Bernard Tirtiaux (B), Hélène Tremblay (CND-Québec), Philippe Véniel (F), Emanuele Villa (I), Karine Watelet (B) Jean-Pierre Wauquier (F)

[https://cdn-images.mailchimp.com/icons/social-block-v2/color-twitter-96.png]<https://twitter.com/othernews5>
[https://cdn-images.mailchimp.com/icons/social-block-v2/color-facebook-96.png]<https://www.facebook.com/Other-News...>
[https://cdn-images.mailchimp.com/icons/social-block-v2/color-link-96.png]<https://www.other-news.info/>
[https://mcusercontent.com/fa4879bb82ee9d4088034afe9/images/33ab47a5-48fe-ea5b-3db7-cc02c8b43fb1.png]
« OtherNews » est une initiative personnelle qui cherche à fournir des informations qui devraient être dans les médias mais qui ne le sont pas, en raison de critères commerciaux"… Roberto Savio
L’équipe de communication francophone de OtherNews (Tunisie)
https://www.other-news.info
Copyright © 2022 , All rights reserved.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Europe

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...