Édition du 21 juin 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Déclarations du ministre des Ressources naturelles, Clément Gignac On se serait attendu à une plus grande réserve (Syndicat des Métallos)

Montréal, le 2 mars 2012 – C’est avec étonnement que le Syndicat des Métallos a pris connaissance des récentes déclarations du ministre des Ressources naturelles et responsable du Plan Nord, Clément Gignac dans le cadre du lockout à l’aluminerie d’Alma. Ce dernier a repris de larges pans du discours de la compagnie, sans discernement.

« On se serait attendu à une plus grande réserve et à un respect du processus de relations de travail de la part du ministre. Sans même s’être renseigné sur les tenants et aboutissants du lockout, le ministre reprend mot à mot le discours de la compagnie, sa campagne de dénigrement de la stratégie syndicale. S’il tient à se mêler du dossier, nous l’invitons à nous rencontrer pour discuter posément des enjeux, au-delà de la propagande de la compagnie. Ce n’est pas en braquant les parties que le ministre jouera un rôle positif en faveur d’un règlement », fait valoir le directeur québécois des Métallos, Daniel Roy.

« Déjà que le gouvernement se retrouve à financer le lockout à coup de millions en achetant l’électricité de RTA alors qu’Hydro-Québec n’en a même pas besoin, ce serait la moindre des choses que le ministre se garde de faire pencher encore plus la balance en faveur de la compagnie », poursuit M. Roy.
Dans ses déclarations, le ministre des Ressources naturelles a fait l’éloge de la sous-traitance, au cœur du litige. Il a vanté la sous-traitance dans l’aéronautique et notamment la synergie entre le fabricant de trains d’atterrissage Héroux-Devtek et Bombardier. « Le ministre mélange des poires et des bananes ! Chez RTA, on ne parle pas de faire fabriquer des composantes distinctes par un sous-traitant, mais bien d’avoir côte à côte des travailleurs de RTA et des sous-traitants qui font le même boulot, mais dont un est payé à la moitié du salaire de l’autre. C’est une forme déguisée de clause orphelin pour payer les nouveaux employés moins cher. RTA essaie de faire de façon détournée ce que le gouvernement a interdit en 1999 », explique Daniel Roy.

Les 780 travailleurs de l’aluminerie RTA à Alma sont en lockout depuis le 30 décembre dernier. Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques (mines, métallurgie, bois, fabrication industrielle, sécurité, hôtellerie, restauration, camionnage, taxi…).

Syndicat des Métallos (FTQ)

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...