Édition du 13 août 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Encadrement des conditions de stage - Stagiaires en solde

MONTRÉAL, le 12 févr. 2019 - Dès 10 h ce matin, une cinquantaine d’étudiantes et d’étudiants se sont rassemblés pour lancer la campagne de sensibilisation « Stagiaires en solde ». C’est devant les bureaux du Ministère de l’Éducation à Montréal que la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) et l’Union étudiante du Québec (UEQ) ont organisé une soupe populaire pour réclamer une amélioration des conditions de stage au Québec.

Cette campagne prend place en marge du chantier sur les conditions de stage mis en place par Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Une amélioration rapide

Selon les deux organisations étudiantes, une amélioration rapide des conditions de stage pourra favoriser la réussite scolaire. En effet, il est souvent complexe de concilier les études, le stage et un travail à temps partiel. En accordant une compensation financière aux stagiaires qui n’y ont pas droit actuellement, le gouvernement pourra éliminer cette source de stress, tout en revalorisant ces programmes d’études.

D’ailleurs, il est important de ne pas restreindre le débat à la rémunération des stages. Il faut impérativement accorder des conditions de travail qui respectent les normes du travail aux stagiaires en plus de lutter pour une compensation financière. Ces deux éléments sont indissociables pour la FECQ et l’UEQ afin de lutter efficacement contre les iniquités entre les milieux de stage.

La campagne en bref

- La FECQ et l’UEQ organiseront des actions de sensibilisation nationales au cours des prochains mois ;

- Des actions de sensibilisation seront planifiées dans plusieurs régions du Québec ;

- Un site web est actuellement en ligne pour présenter un état de la situation des stages au Québec ;

- Les organisations étudiantes seront actives sur Instagram et Facebook afin de présenter la réalité des stages au Québec.

Citations

« La situation est désolante : les stages non rémunérés se trouvent principalement dans des milieux qui sont majoritairement féminins », dénonce Fred-William Mireault, président de la FECQ.

« C’est aberrant de voir que les stagiaires dans les secteurs public, parapublic et communautaire ont de moins bonnes conditions de stage que dans le secteur privé », a ajouté Guillaume Lecorps, président de l’UEQ.

« Il y a une obligation de résultat à l’issue du chantier sur les conditions de stage de cet hiver. Les stagiaires sont à bout de souffle et jugeront le nouveau gouvernement en fonction des résultats concrets », ont conclu les deux organisations.

Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ)

La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) représente 78 000 étudiantes et étudiants provenant de 26 cégeps répartis sur tout le territoire québécois. Depuis plus de 25 ans, elle contribue à l’amélioration des conditions de vie et d’études de la population étudiante collégiale québécoise en étant la seule organisation à représenter exclusivement leurs intérêts.

Union étudiante du Québec

L’Union étudiante du Québec a pour mission de défendre les droits et intérêts de la communauté étudiante, de ses associations membres et de leurs membres, en promouvant, protégeant et améliorant la condition étudiante et la condition des communautés locales et internationales. Elle compte plus de 88 000 membres universitaires à travers le Québec.

http://unionetudiante.ca/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...