Édition du 14 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Afrique

Géopolitique de l’apartheid des vaccins

Le 22 avril, jour de la Terre, le président américain Joe Biden a convoqué un sommet sur la crise climatique avec les dirigeants de plusieurs pays importants. Alors qu’il s’agissait d’une tentative de ramener les États-Unis dans le jeu multilatéral de la crise climatique et de diriger par l’avant un défi mondial, l’hypocrisie de cette décision n’a pas été perdue pour le public mondial. Au moment de la convocation de ce sommet, 223,6 millions de doses de vaccin couvrant 35,2% de la population américaine ont été déployées. Alors qu’en revanche, le Nigéria, avec une population de 201 millions d’habitants, n’avait que 1,2 million de personnes vaccinées. L’administration Biden ne peut pas demander au monde d’agir collectivement sur la crise climatique lorsqu’elle ne parvient pas à garantir que la propriété intellectuelle des vaccins ne soit pas mise à la disposition des pays du sud du globe.

Tiré de Socialist Project-The Bullet / Plateforme altermondialiste

Les États-Unis ne sont pas seuls à donner la priorité à leur propre population pour les vaccins et à défendre les profits des sociétés pharmaceutiques. Le Royaume-Uni a également stocké 400 millions de vaccins, 6 doses pour presque chaque personne vivant au Royaume-Uni, avec une population de 67,61 millions d’habitants. Avec les États-Unis, le Royaume-Uni refuse également d’accepter la nécessité d’une dérogation aux ADPIC (Aspects des droits de propriété intellectuelle liés au commerce) à l’OMC pour garantir le transfert de la propriété intellectuelle et du savoir-faire des vaccins vers les pays du sud du monde afin de stimuler la fabrication pour des vaccins sûrs et efficaces pour tous. Les principaux pays occidentaux tournent le dos à une approche juste et globale de résolution de problèmes face à un défi commun.

Pour la Russie et la Chine, la crise du COVID-19 est utilisée pour renforcer la légitimité politique grâce à leurs efforts de diplomatie vaccinale. Ils ne sont pas non plus disposés à partager la propriété intellectuelle avec les pays du Sud et ne se sont pas non plus engagés publiquement à rendre leurs vaccins open source. Dans le contexte africain, la Chine a mis son vaccin Sinopharm à l’ordre du jour avec plusieurs pays africains. Cependant, jusqu’à présent, pas un seul pays africain n’a mené une campagne sérieuse de déploiement de vaccins. Fin décembre 2020, Oxfam estime que 70 pays pauvres ne pourront vacciner qu’un habitant sur dix en 2021. En Afrique, 25% de l’approvisionnement en vaccins sera couvert par COVAX, 11% par l’Union africaine tandis que la grande majorité des 64% ne seront pas vaccinés en 2021.

Dans le même temps, des sociétés pharmaceutiques de premier plan préviennent l’administration américaine que des brevets dérogatoires transféreront la technologie sensible de l’ARNm (acide ribonucléique messager) à la Russie et à la Chine. Cet argument ne fait que renforcer le jeu géopolitique pour protéger les profits des sociétés pharmaceutiques. De plus, si les États-Unis sont déterminés à une juste reprise du COVID-19 pour le monde entier, ils doivent prendre la dérogation aux ADPIC au sérieux à l’OMC. Jusqu’à présent, la principale responsable du commerce de Biden, Katherine Tai, a fortement signalé aux sociétés pharmaceutiques et à l’OMC que leur priorité absolue était de « sauver des vies » et que les États-Unis étaient sérieux dans la promotion de la production et de la distribution équitable des vaccins. Cependant, cette rhétorique ne s’est pas traduite par l’obtention de la dérogation aux ADPIC.

C’est dans ce contexte que les victoires des luttes contre le VIH / SIDA pour parvenir à une dérogation aux ADPIC sont cruciales pour la société civile progressiste. Des militants et des mouvements en Inde, au Brésil et en Afrique du Sud ont réalisé une telle percée dans le contexte de la lutte contre le VIH / sida pour la production de médicaments génériques essentiels contre le VIH / sida. Cela résonne avec les nombreuses initiatives appelant à la justice des vaccins : appels à un #PeoplesVacccin, appels d’anciens dirigeants politiques et lauréats du prix Nobel pour que les États-Unis abandonnent la propriété intellectuelle sur les vaccins COVID-19, soutien de Bernie Sanders à une pétition mondiale de plus de 2 millions signatures appelant à une dérogation aux ADPIC et initiatives des Africains eux-mêmes.

Solidarité mondiale

Le 14 mars 2021, les fédérations syndicales mondiales, les principaux mouvements transnationaux comme La Via Campesina, les mouvements africains tels que WOMIN, l’Alliance africaine pour la souveraineté alimentaire et toutes les forces progressistes de la société civile en Afrique du Sud ont convoqué une Assemblée mondiale. (Soutenez l’Afrique / Des vaccins sûrs et efficaces pour tous / Les travailleurs de la santé et de première ligne du monde s’unissent). Cette assemblée a affirmé la nécessité d’une solidarité mondiale pour parvenir à un vaccin #PeoplesVaccin sûr et efficace. La teneur était que le monde doit se rallier au soutien de l’Afrique, pour que nous puissions tous nous assurer que les soins de santé publics sont au cœur d’un juste rétablissement de la pandémie et pour construire une approche internationaliste basée sur l’éthique des soins de santé et d’autres travailleurs de première ligne. Cela reposait sur la conviction que nous formons une communauté humaine et partageons un défi mondial commun et que nous devons donc nous unir. Cette lutte doit être intensifiée au-delà des frontières, dans nos communautés, sur nos lieux de travail et dans nos mouvements.

Les résultats de cette Assemblée mondiale ont été partagés avec les dirigeants des pays riches, l’OMS et l’OMC. Cette dernière organisation a répondu en reconnaissant l’appel de l’Assemblée mondiale. Il a également confirmé que des engagements de haut niveau sont en cours au sein de l’OMC sur la nécessité d’une dérogation aux ADPIC pour les vaccins COVID-19. Cependant, cette décision n’a toujours pas été prise et donc la lutte continue.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Afrique

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...