Édition du 17 septembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Débats

Immanuel Wallerstein nous a quittés

Immanuel Wallerstein est décédé le 31 août 2019, à l’âge de 88 ans. Les mouvements d’émancipation dans le monde perdent l’un de leurs plus importants intellectuels critiques.

Tiré de Mémoire des luttes.

Sociologue, professeur à l’Université Binghamton (New-York, Etats-Unis), à la tête du Centre Fernand Braudel pour l’étude des économies, des systèmes historiques et de la civilisation (Center for the Study of Economies, Historical Systems and Civilization) jusqu’en 2005, président de l’Association internationale de sociologie (1994-1998), directeur associé à l’École des hautes études en sciences sociales de Paris, Immanuel Wallerstein était également l’une des figures du mouvement altermondialiste et des Forums sociaux mondiaux.

Il nous laisse une oeuvre immense articulée autour de ses travaux et recherches sur le système-monde.

Riche d’enseignements et d’analyses pour les mouvements contestataires, « anti-systémiques » comme il les nommait, cette oeuvre est un héritage et une feuille de route pour tous ces acteurs.

En 2013, Immanuel Wallerstein écrivait ainsi : « J’ai déjà expliqué pourquoi, selon moi, l’économie-monde capitaliste se trouve dans une crise structurelle et pourquoi celle-ci nous conduit inexorablement à une lutte politique planétaire dont l’enjeu sera la sortie de crise. Deux solutions tenteront, dans ce contexte, de s’imposer : celle débouchant sur un système non capitaliste conservant du capitalisme ses pires caractéristiques (hiérarchie, exploitation et polarisation), et celle posant les bases d’un système fondé sur une démocratisation relative et un égalitarisme relatif, c’est-à-dire un système d’un type qui n’a jamais encore existé.

Ce processus de transition systémique doit cependant prendre en compte trois impondérables ; ces trois phénomènes ont partie liée avec les développements historiques du système-monde actuel et sont susceptibles d’« exploser » – pour ainsi dire – d’ici vingt à quarante ans d’une façon violemment destructrice, avec des conséquences imprévisibles pour la lutte politique planétaire en cours.

Ces trois impondérables sont le changement climatique, les pandémies et la guerre nucléaire. (...)

Je voudrais clarifier ma position. Aucun de ces événements néfastes n’est susceptible, en soi, de mettre fin au processus de transition structurelle. En revanche, ils peuvent sérieusement modifier les rapports de force politiques à l’œuvre dans la lutte. Il apparaît déjà clairement que, pour beaucoup de gens, la principale réponse aux menaces consiste à se replier sur soi-même et à favoriser les solutions protectionnistes et xénophobes, ce qui renforce par là même les partisans d’un système oppressif (fût-il non capitaliste). Cette tendance est presque partout observable. Il revient donc aux partisans d’un système relativement démocratique et relativement égalitaire d’approfondir leur compréhension des processus en cours et de redoubler d’efforts pour développer les stratégies politiques destinées à contrer ces tendance ». (« A moyen terme, les trois impondérables de la crise structurelle », Commentaire n° 345, 15 janvier 2013, Mémoire des luttes).

Les analyses d’Immanuel Wallerstein occupent une place singulière sur le site de Mémoire des luttes, depuis 2009. Pendant une décennie, en effet, notre site a collaboré étroitement avec l’intellectuel pour traduire ses « Commentaires » en français. Dans ses contributions bimensuelles, Immanuel Wallerstein posait son regard sur les grands dossiers géopolitiques et notamment sur la politique étrangère des Etats-Unis.

Notre équipe de traducteurs (T.L., Mireille Azzoug, Christophe Rendu, Christophe Ventura) a de la sorte permis aux lecteurs français de découvrir plus de 200 « Commentaires » de notre invité permanent.

Mémoire des luttes s’associe à toutes celles et tous ceux qui s’apprêtent à rendre hommage à Immanuel Wallerstein dans le monde entier et continuera de faire connaître les travaux de cette figure intellectuelle internationale.

Paris, le 1er septembre 2019.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Débats

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...