Édition du 4 octobre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Interruption du 6/49 - Loto-Québec préfère perdre de l'argent plutôt que de négocier

QUÉBEC, le 7 sept. 2022 - Le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) est outré de constater que Loto-Québec préfère perdre des millions plutôt que de négocier avec son personnel professionnel. Ces pertes sont plus élevées que les augmentations salariales réclamées par le syndicat. Cette attitude est complètement incompréhensible.

Cette situation est d’autant plus déplorable qu’une séance de médiation était prévue hier pour faire avancer les discussions, mais que l’employeur a choisi de l’annuler. « Loto-Québec vit actuellement des problèmes importants d’attraction et de rétention de personnel parce qu’il n’offre pas des conditions attrayantes à son personnel professionnel, constate Guillaume Bouvrette, troisième vice-président du SPGQ et responsable politique de Loto-Québec. Plusieurs de nos membres vont notamment travailler chez Hydro-Québec, une autre société d’État, parce que les conditions y sont plus avantageuses. Nous comprenons mal l’entêtement de Loto-Québec et du Secrétariat du Conseil du trésor à ne pas donner au personnel professionnel le salaire et les conditions qu’il mérite. »

Loto-Québec en est réduite à se tourner vers des entreprises externes étrangères pour effectuer différents mandats. « En plus d’entraîner une perte d’expertise au Québec, le recours à des consultants coûte beaucoup plus cher, indique M. Bouvrette. Considérant qu’un consultant réclame de 140 $ à 165 $ l’heure en général, c’est au moins 25 millions $ que Loto-Québec paie en sous-traitance chaque année ! Même en bonifiant les conditions de travail, Loto-Québec serait donc gagnante financièrement à réaliser ses projets à l’interne. »

Rappelons qu’une entente de principe intervenue entre l’employeur et le syndicat a été rejetée, le 30 août, par 72 % des membres (taux de participation de 95 %). « Loto-Québec devrait prendre acte du mécontentement de son personnel professionnel et se relever les manches pour négocier une meilleure entente, comme nous étions prêts à le faire », ajoute M. Bouvrette.

Le personnel professionnel de Loto-Québec sera en grève générale illimitée à compter du 10 septembre.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...