Édition du 14 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Violence faite aux femmes

Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes : Encore beaucoup de travail à faire, selon le SCFP

RIMOUSKI, QC, le 6 déc. 2016 - Le SCFP-FTQ Bas-St-Laurent célèbre aujourd’hui la journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes. Afin de souligner l’événement, des travailleuses et travailleurs distribueront tout au cours de la journée un ruban blanc dans divers établissements du CISSS du Bas-Saint-Laurent où ses membres sont présents en grand nombre et dont la majorité sont des femmes. Selon Johanne Campagna, présidente du SCFP au CISSS, installations du Rivière-du-Loup, « Les femmes doivent encore faire face en 2016 à de nombreuses manifestations de violence et les travailleuses du réseau de la santé n’y échappent malheureusement pas, devant travailler dans un contexte de pression constante auprès d’une clientèle souvent éprouvée. »

Cette journée a été créée à la suite du massacre qui s’est produit en 1989 à Polytechnique de Montréal où 14 femmes avaient été ciblées et tuées par un tireur isolé. Parmi elles, Maryse Laganière, membre du SCFP et employée de Polytechnique. « Il s’agit d’un triste événement qu’on aimerait oublier, mais qui doit nous servir de motivation à poursuivre la lutte à toute situation de violence, qu’elle soit physique, psychologique ou professionnelle. Nos membres et notre syndicat espèrent fortement que les gouvernements prendront des actions concrètes pour continuer cette lutte qui n’est jamais finie », précise Julie Cotton, présidente du SCFP au CISSS pour les installations de la Matapédia.

Sur le même thème : Violence faite aux femmes

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...