Édition du 7 décembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

LES ARTISTES DU QUÉBEC CONTINUERONT DE SE FAIRE VOIR ET SURTOUT DE SE FAIRE ENTENDRE !

Les milieux artistiques québécois ont manifesté publiquement aujourd’hui à Montréal leur profonde colère contre les coupures de programmes culturels annoncées en douce au cours des dernières semaines par le gouvernement Harper.

(Montréal, le 27 août 2008) –

Le Mouvement pour les arts et les lettres, qui représente quelque 14 000 artistes professionnels, écrivains et travailleurs culturels oeuvrant sur l’ensemble du territoire québécois, tient à faire savoir au Premier
ministre Stephen Harper, à sa ministre de la Culture, du Patrimoine et de la Condition féminine, Josée Verner, aux élus du Parti conservateur au Québec, ainsi qu’à tous les candidates et candidats de ce parti aux élections générales maintenant imminentes, que l’événement d’aujourd’hui n’est que la première de nombreuses manifestations que les acteurs du secteur des arts et de la culture entendent tenir sur
l’ensemble du territoire québécois, au cours des prochaines semaines.

« Les artistes, les écrivains et les travailleurs culturels du Québec ne cesseront de se faire voir et de se faire entendre jusqu’à ce que le gouvernement Harper revienne sur sa décision stupide et arbitraire de
sabrer de nombreux programmes de soutien aux arts et à la culture, dont ceux reliés à la promotion et l’exportation de nos produits culturels et artistiques à l’étranger, ou alors nous le talonnerons jusque dans
les urnes ! », a déclaré Stanley Péan, porte-parole du M.A.L.

« À ce jour, les divers porte-parole du gouvernement, dont plus particulièrement la ministre Verner, se sont retranchés derrière des arguments spécieux et fallacieux pour motiver leurs coupures. Ils se cachent derrière de soi-disant examens stratégiques qu’ils refusent par ailleurs de rendre publics. Ou bien le gouvernement a de bonnes raisons de couper les programmes et alors la ministre Verner doit avoir la
décence de publier ses prétendues études, ou bien on a sabré sans raison les programmes et le gouvernement Harper doit alors avouer à la population canadienne et québécoise que ses motivations étaient purement idéologiques », a poursuivi le porte-parole du M.A.L.

« La ministre Verner, se prétendant trop occupée pour rencontrer les représentants des milieux artistiques et culturels québécois et canadiens --- alors qu’on aurait pu croire qu’elle représente ces derniers au sein
du conseil des ministres --- se terre on ne sait trop où et se gargarise par voie de lettre ouvertes dans les médias de prétendus investissements en culture supérieurs à ceux du gouvernement libéral précédant. Au lieu de prendre les contribuables québécois et canadiens pour des valises, alors qu’ils savent fort bien faire la différence entre des pommes et des oranges, Josée Verner devrait avoir le courage d’aller sur la place publique et d’expliquer les vraies raisons qui se cachent derrière ces coupures de programmes dont les conséquences seront désastreuses pour l’ensemble de l’industrie culturelle canadienne et
québécoise », a conclu Stanley Péan.

Source : Mouvement pour les arts et les lettres

Le Mouvement pour les arts et les lettres regroupe huit organisations nationales et treize conseils régionaux de la culture du secteur des arts et des lettres, qui représentent près de 14 000 artistes professionnels, écrivains et travailleurs culturels.

Le Mouvement est constitué du Conseil québécois du théâtre, du Conseil québécois de la musique, du Conseil des métiers d’art du Québec, du Conseil québécois des arts médiatiques, du Regroupement québécois de la danse, de l’Union des écrivaines et écrivains québécois, du Regroupement des centres d’artistes autogérés du Québec, de En piste – le regroupement national des arts du cirque – ainsi que des conseils régionaux de la culture de l’Estrie, de l’Abitibi-Témiscamingue, de la Montérégie, du Saguenay, de la Mauricie, du Centre du Québec, de l’Outaouais, des Laurentides, de Lanaudière, du Bas-Saint-Laurent, de la Côte-Nord, de la Gaspésie et de la région de Québec-Chaudières-Appalaches. La mission des conseils régionaux de la culture est d’appuyer le développement des arts et de la culture dans leur région.

Mots-clés : Communiqués
Mouvement pour les arts et les lettres (MAL)

Le Mouvement pour les arts et les lettres regroupe six organisations nationales et treize conseils régionaux de la culture du secteur des arts et des lettres, qui représentent des milliers d’artistes professionnels, écrivains et travailleurs culturels.

Le Mouvement regroupe les organisations suivantes : Conseil québécois de la musique, Conseil des métiers d’art du Québec, Conseil québécois des arts médiatiques, Regroupement québécois de la danse, Regroupement des centres d’artistes autogérés du Québec, En Piste - le regroupement national des arts du cirque, ainsi que treize conseils régionaux de la culture :

Conseil de développement culturel du Centre-du-Québec

Conseil de la culture de l’Abitibi-Témiscamingue

Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent

Conseil de la culture de l’Estrie

Conseil de la culture de la Gaspésie

Conseil de la culture des Laurentides

Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches

Culture Mauricie

Conseil montérégien de la culture et des communications

Conseil régional de la culture et des communications de la Côte-Nord

Conseil régional de la culture de l’Outaouais

Conseil régional de la culture Saguenay-Lac-Saint-Jean

Culture Lanaudière.

https://www.mal.qc.ca/

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...