Édition du 12 mars 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Economie canadienne

La création d'emplois chez General Motors Canada est un pas dans la bonne direction, selon Unifor

TORONTO, le 10 juin 2016 - Unifor, représentant 23 000 travailleurs de l’automobile, estime que l’annonce de près de 1 000 nouveaux emplois en recherche et développement chez General Motors Canada est un pas dans la bonne direction.

« C’est une mesure de relance importante pour l’industrie automobile au Canada, a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor. La création de 1 000 emplois en ingénierie est une excellente nouvelle, toutefois les retombées avantageuses des postes en recherche et développement sont nettement inférieures par rapport aux investissements dans les activités d’assemblage d’Oshawa qui sont sérieusement en péril compte tenu de l’absence de production prévue après 2017. »

Les activités d’assemblage de véhicules créent neuf autres emplois pour chaque emploi dans une seule usine d’assemblage. Si GM omet de réinvestir dans l’usine d’Oshawa, près de 30 000 emplois du secteur manufacturier pourraient disparaître l’année prochaine ainsi que des centaines de millions en dépenses sur les pièces automobiles et matières premières nécessaires à l’assemblage.

« S’assurer que nous ayons l’expertise pour mener les travaux de recherche et de développement de la prochaine génération au Canada ne fait que renforcer l’importance d’investir davantage dans la fabrication de pointe ici, a ajouté Jerry Dias. Nous espérons que l’annonce d’aujourd’hui aidera à étayer les arguments en faveur de nouveaux investissements dans les activités de GM à Oshawa, et que ces nouveaux investissements et la production de nouveaux véhicules permettront d’assurer l’avenir à long terme de l’usine. » 

Plus tôt ce mois-ci, le Conseil de l’automobile d’Unifor a voté à l’unanimité pour accorder la priorité absolue aux nouveaux investissements au Canada, y compris l’allocation de fonds pour de nouveaux produits, dans les négociations avec les Trois grands de Detroit, General Motors, Ford et Fiat Chrysler Canada, prévues cet été.

La situation de l’industrie automobile revêt de vastes implications financières, alors que l’usine d’Oshawa génère plus d’un milliard de dollars par année en recettes pour les gouvernements fédéral et provincial. Unifor encourage tous les paliers gouvernementaux à travailler avec GM pour garantir l’avenir des activités à Oshawa.

« Ce travail est important non seulement pour nos membres, mais pour l’ensemble de la collectivité et de l’économie en général », a affirmé Jerry Dias.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Sur le même thème : Economie canadienne

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...