Édition du 13 avril 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Paix

Le 4 avril 2009 : le Canada et l'OTAN, hors d'Afghanistan !

par Échec à la guerre

Des manifestations auront lieu partout dans le monde pendant le Sommet de l’OTAN

Les 4 et 5 avril prochains, l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) célébrera son 60e anniversaire. À cette occasion, des manifestations auront lieu à travers le monde pour demander la fin de la guerre menée par l’OTAN en Afghanistan. L’Alliance canadienne pour la paix et le Collectif Échec à la guerre appellent à des manifestations pan-canadiennes le 4 avril pour exiger la fin de cette occupation, dirigée par l’OTAN, qui a déjà tué des milliers de civils afghans et qui risque d’étendre la guerre à toute la région.

Après plus de sept années d’occupation, on ne voit toujours pas quand finira la tuerie en Afghanistan. Suivant les conseils du général étasunien David Petraeus, le nouveau gouvernement Obama a décidé d’appliquer en Afghanistan la même tactique de « surge » (afflux soudain de troupes) qu’en Irak. Le plan consiste à envoyer 30 000 soldats de plus. Les États-Unis veulent aussi acheter le soutien de milices afghanes en les armant et en les payant pour combattre aux côtés des forces d’occupation de l’OTAN. Plusieurs craignent qu’une telle approche accroisse les tensions entre les groupes ethniques et déstabilise la région encore davantage.

De plus, la guerre en Afghanistan commence déjà à s’étendre au Pakistan, avec l’augmentation des frappes aériennes des États-Unis dans les régions limitrophes. L’expansion de la guerre menace d’engendrer une grande instabilité sociale et politique dans un pays doté de l’arme nucléaire.

L’OTAN est un vestige de la guerre froide. Depuis cette époque, elle a tenté de se réinventer et est devenue une alliance militaire qui sert agressivement les intérêts de ses pays membres, principalement les États-Unis, dans des régions fort éloignées de l’Atlantique Nord. Ce faisant, l’OTAN crée et attise des conflits. L’élargissement proposé de la composition de l’OTAN à l’Ukraine et à la Géorgie, de même que le soutien de l’OTAN au projet de bouclier anti-missile en Europe de l’Est, alimentent une nouvelle course aux armements et augmentent le risque que le Canada soit entraîné dans d’autres conflits de l’OTAN.

Fait encore plus inquiétant, l’OTAN maintient sa politique du recours unilatéral aux armes nucléaires comme frappes préventives, une politique qui encourage la prolifération nucléaire et qui augmente le risque d’une guerre nucléaire.

Les membres de l’OTAN sont responsables d’au moins 75 % des dépenses militaires mondiales, allouant 1 000 milliards de dollars par année à cet effet. Au Canada, les gouvernements, tant libéral que conservateur, ont invoqué « nos engagements envers l’OTAN » en Afghanistan pour justifier la montée en flèche des dépenses militaires ; il est maintenant prévu d’y affecter 490 milliards au cours des 20 prochaines années. Le Canada — comme d’autres membres de l’OTAN tels le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France et l’Italie—continue de soutenir la guerre en Afghanistan contre la volonté populaire. Le 13 mars 2008 —à peine trois semaines avant un sommet de l’OTAN — le Parlement a voté de prolonger l’intervention militaire canadienne en Afghanistan jusqu’en juillet 2011. Les sondages indiquaient alors que 58 pour cent des Canadiennes et des Canadiens s’opposaient à cette prolongation.

La sécurité et la prospérité ne seront réellement possibles en Afghanistan que lorsque les gouvernements occidentaux mettront fin à leur appui à la guerre de l’OTAN. C’est à leur propre population que les membres de l’OTAN doivent rendre des comptes et non aux généraux de l’OTAN.

Venez manifester le 4 avril pour exiger le retrait des troupes canadiennes de l’Afghanistan et la fin de cette guerre menée sous l’égide de l’OTAN.

À 13h00 au coin Peel et René-Lévesque

Mots-clés : Paix

Sur le même thème : Paix

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...