Édition du 20 octobre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Le Plan d’Urgence Climatique de la DUC : VITAL pour nos régions et nos milieux !

Ceci est un appel à une mobilisation de temps de crise. Le constat environnemental est plus que jamais critique et alarmant : nous sommes en train de perdre le combat contre la crise climatique.

Malgré les avertissements des scientifiques datant de la fin des années 80, malgré les 25 conférences des Parties (COP) qui nous promettaient des solutions à la crise, malgré les marches mondiales des dernières années (nous étions plus de 500 000 à marcher au Québec), malgré les villes dans le monde qui se dressent face à cette menace existentielle (plus de 400 municipalités qui ont endossé une Déclaration d’Urgence Climatique au Québec), malgré les gouvernements qui ont déclaré l’état d’urgence climatique (le Québec et le Canada, entre autres), les gaz à effet de serre (GES) n’ont jamais autant augmenté, battant tous les records ces dernières années et annonçant que nous avons dangereusement modifié le climat.

Les plus éminents scientifiques du monde donnent le ton à la tragédie qui se développe : le premier à avoir sonné l’alarme climatique à la fin des années 80, James Hansen, nous dit que si rien n’est fait rapidement ce sera « GAME OVER » pour l’humanité ; l’ingénieur spécialiste en énergie, Jean-Marc Jancovici, nous annonce que nous avons tellement altéré le climat que les 20 prochaines années sont maintenant bloquées : il y aura élévation des températures, et toutes les mesures que nous devons entreprendre MAINTENANT seront pour sauver nos enfants et petits-enfants ; le grand linguiste, Noam Chomsky, ne cesse de marteler que nous faisons face à l’ultime crise de l’histoire de l’humanité, tout en se demandant si nous aurons le courage et l’intelligence de l‘affronter ; l’astrophysicien français, Aurélien Barrau, avertit nos décideurs qu’ils auront à choisir entre être les pires traîtres ou les plus grands héros de l’espèce humaine… Des milliers de scientifiques autour de la planète se dressent pour crier que face à la crise climatique qui s’amplifie et s’accélère, des mesures sans précédent doivent être mises en marche DE TOUTE URGENCE.

Voilà que la COVID-19 est maintenant venue s’additionner à la crise climatique et bouleverser entièrement notre agenda ainsi que notre quotidien par la brutalité et la vitesse à laquelle elle nous est tombée dessus. On a entendu certains de nos politiciens, comme le premier ministre Legault, déclarer qu’ils allaient « écouter la science… se fier à la science… suivre la science ». 30 ans après la première alerte climatique, il est encore plus important et urgent d’écouter la science, car les effets de la crise climatique s’accumulent et vont nous affecter beaucoup plus gravement que la COVID-19, mettant nos vies, et même LA vie en danger.

Mais cette fois, il n’y aura ni vaccin ni médicaments !

Réalisons que les impacts sur nos conditions de vie sont déjà présents : les inondations des dernières années, les espèces envahissantes, les six canicules d’affilée dès la fin mai, [ la sécheresse historique ]( https://4771l.r.a.d.sendibm1.com/mk/cl/f/IMdhGX8wMCij8V2_Yx6qwJzTbQUvBRsIeMLLYvjKBiyf1vWiky4YgTuidz-pPBCp9MeDHxt8_xM5uqZnBGlZ14GpHBF7F3f3P5Y-9FSq8op5nHkmTaNN3CK-DCc-ApLsW3xRqSq0IYOoNJKg-AfFNVzSV-Fvje-HVYMBWfyfQHgsKj9Q4JEKEvah9yyeHH7ujbCSVVOgdIGN_TDTzzubVZot1xjEzrV5jRAmQx9cY4eMXu-WPSBqSF8Reb_w9vo1jJWB_zbjWpv_o1II0WGYk30hNHTLNr1u-cV-yp95YFhI2WA0 ) qui a anéanti la première fauche de foin dans plusieurs régions affectant plus de 4000 producteurs agricoles, [ le mois de juillet le plus chaud au Québec depuis 100 ans ]( https://4771l.r.a.d.sendibm1.com/mk/cl/f/pj9sV_bSENBfVhdTmoOnkrrKP42Gg27_eLe2KuOT6cXDFOIIIDXICcyVPz2C7hXG9dq03jIhyu_RuRCrsKWiKVk82UxuwjAVFTbEVJAplxqA-IM0VoH0cGG_aHkBNFDv4tKQQRnUaUWvtTrvV3Z81UA4rfsKiYls5uifPsOJnaKaQgKG-_hZ8Ab0SVnNMoedEEAUufWfq1alpdM4lEDA6jLpdXOOHG0giLL9CAS8HWXY1GR_71aM ) diminuant les rendements des récoltes de légumes et augmentant les prix pour la majorité des cultures, sans compter la côte ouest-américaine qui brûle du Canada jusqu’au Mexique avec des effets sur la production maraîchère et des hausses de prix à la consommation qui ont déjà commencé à se faire sentir ici, ou les cinq ouragans simultanés dans l’Atlantique, dont l’un a déversé plus de 890 mm (35 pouces) de pluie dans le sud des États-Unis, etc.

Jamais les mots « autonomie alimentaire, système public de santé, agriculture pérenne, sécurité » n’ont eu autant de résonnance au Québec, car la population le réalise de plus en plus : nous sommes en crise et nous devons agir SANS TARDER.

C’est pourquoi les défis qui nous attendent sont [ maintenant plus grands ]( https://4771l.r.a.d.sendibm1.com/mk/cl/f/8xQTObttkXcmSm5-R-PgfKVs0oYqDT-JMOL64c5opsoha7ZZ8PioWt-8wXlSXclZpUbDgjczvBbYK4yuYaLaLoTTdsBNjkGH29BKOZAdRTPW7jPBQ7k2J4p2tdfX-Sg9CootJA7piAmIKqUc4a8Aa4eQ3hT2OEsqSBeUqwSD57wqNu-_D5e9Csy9Bn4weFSSIIaLKArspLxgbjRmK6pLT7GdJ0WCuc6BnV7cuhbn_gHjEse__HUuBfmhHPDb2ILnKElfgJ9mD5KhKFekVR-unBDFw6tZU-0vsU-ySWgs6NsE2-uP-k23gV7EPA ), au point où toute volonté, plan partiel, non chiffré ou qui est présenté comme une relance verte, mais qui n’inclut pas des réductions des GES d’au moins 50 % en 2030 et 100 % en 2050 n’a non seulement rien d’audacieux, mais est insuffisant et met nos vies en péril.

Le Plan d’urgence climatique de la DUC : c’est vital !

Nous avons besoin d’un plan d’urgence climatique, un plan global, qui s’attaque aux causes, et il doit être formulé et mis en place rapidement d’ici 2022.

C’est un tel plan global que nous vous présentons aujourd’hui : le [ Plan d’urgence climatique des Chantiers de la DUC (C-DUC) ]( https://4771l.r.a.d.sendibm1.com/mk/cl/f/ynBY86iDCTdYXCjFmh74hbdJhb0GGSqvNRZu12eGAQmU0PIxp7XbCqZipIIlYP5mkLOBETARI6SH141XiKUF5DEecl8a8NDThIzYaXtKlHjXfFPzlRyqqC1eHYDwXvJMnG6D5x0hpnoiHYUelTPQlu0B4fVd1ccQSnEWNhXNOaMS8SUNAYiRnB2Msap3PSTd4qYJNWhdViXih3hy7Gy4baNnUMQgdYI_EQCGxaXmoe-cwHjPUIkRWm46h7TvH0jXxTzjMTe5V7nyp-YlZXGGYYs ).

Dans un esprit d’urgence, nous avons ouvert la voie pour que toutes et tous nous puissions efficacement mettre la pression sur tous les paliers de gouvernements afin qu’ils agissent MAINTENANT.

Nous avons écrit à nos [ élu.e.s municipaux ]( https://4771l.r.a.d.sendibm1.com/mk/cl/f/g72-Sy_PM2CzOxOOV-OeA7Xt7TG3ZZw82yI-dpdr_-QB5fLeiuL72jgf_RV1KBDCz1ublEIXYsnVB5IVKekRWBHdCyhG-B5eBaB1I46nUGxUKZzWpX2Xoxm-ccgQJ9rPu-7_IYIO6-vW3ZZ65HZ3u7TgaBzaEWyxrjwtDaWZ7eq08IF_ZEUO6fe5tq5SE1T2yDAcMJOAXahGH_agDoKlG1soHTBrDdmaWeNi07DhJU_Ivap3aM2SSlA2w3RKUtZ2xHOelY1DcZhak0DA9gJBCNs ) pour leur rappeler que des centaines de municipalités/MRC avaient déjà reconnu l’urgence climatique. Nous leur avons demandé de se mobiliser massivement autour de notre proposition de plan d’urgence, de l’adopter et d’interpeller les paliers provincial et fédéral à cet effet.

Nous avons aussi écrit à [ nos élu.e.s provinciaux et fédéraux ]( https://4771l.r.a.d.sendibm1.com/mk/cl/f/WC51scFK9ZsWZ9Gmfrd09P4cdhOJ1Sj6wlrjdXdVEl-85LUCV8Y9HLBxzecOf8qf1czs0L9NGNeUnhdgt2Y7BAAmdyBE-JxQR3P_Yg9e26ZTBHNXvojUHHTURmjyvv2bLDg2Vg8CAZZxgq_5RZJ_2OArcdoOcGJPuFfQfZhicvwvmhYtZasTcc3ugZObz4jsarZOyNG5nfpOAKgR3wnBcZzEMksj0WwM0elYztKFCXF3fduHbiwOxvbkA3V3Jtcxk7btbJ32f4q7nrSKfaETxHo ), pour leur demander de faire face à leurs responsabilités comme gouvernements ayant les moyens légaux et financiers de poser les gestes nécessaires.

Et nous nous adressons maintenant à vous.

Comme citoyenne/citoyen ou comme organisme, vous pouvez et devez agir et interpeller nos élu.e.s. Voici des moyens que nous vous proposons :
Comme organisme ou personne : adopter une résolution d’appui au Plan de la DUC et la rendre publique (voir le modèle de résolution à la fin) ; Contacter directement vos députés fédéraux et provinciaux pour faire pression sur eux et demander que le gouvernement adopte le Plan d’urgence climatique des Chantiers de la DUC ; Encourager vos municipalités/MRC à adopter le Plan des Chantiers de la DUC, comme l’ont fait déjà les MRC Thérèse-de-Blainville et Deux-Montagnes, ainsi que la municipalité de Saint-Bruno-de-Montarville ; les appuyer dans leurs démarches auprès des paliers supérieurs en leur proposant de travailler avec elles, ensemble, pour réclamer des gouvernements supérieurs qu’ils adoptent et mettent en place le Plan de la DUC.
Nous n’avons plus le choix, nous devons agir résolument, efficacement et sans restriction MAINTENANT.

La crise sanitaire nous rappelle qu’il vaut mieux prévenir que guérir. La crise climatique nous rappelle que si nous ne prévenons pas, nous n’en guérirons pas.

Et à ceux qui disent qu’on ne peut écouter la science parce que cela serait dommageable pour l’économie du Québec, nous répondons : ou bien c’est nous qui gérons les difficiles transformations à faire, ou nous attendons que les catastrophes s’en occupent pour nous !

Solidairement,

GMob

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...