Édition du 22 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Le forum québécois sur l’énergie, outil de propagande ? (CentricoisES et MauricienNEs pour le déclassement nucléaire)

Le 16 novembre prochain se tiendra un forum Québécois sur les énergies à Shawinigan. Sur le thème d’Imaginons un monde sans pétrole ; l’exercice paraît louable. Il va sans dire que j’appuie avec conviction une réduction de notre dépendance au pétrole.

Au-delà des apparences et de quelques personnalités « vertes », le forum garde un silence inquiétant sur le nucléaire, pourtant Gentilly-2 est à quelques kilomètres de là. On aborde le gaz de schiste du bout des lèvres et on ne semble pas faire cas du pétrole dans le fleuve ou dans la Baie des Chaleurs. J’ai décidé de fouiller un peu…

Sur le site Internet du forum, la présidente d’honneur, Andrée-Lise Méthot, siège sur le conseil d’administration du Centre des technologies du gaz naturel affilié à Gaz Métro. Pour Mme Méthot, les enjeux énergétiques sont trop souvent abordés en silo. Ce forum québécois sur l’énergie semble être pourtant, à mes yeux, un silo de l’industrie et des Conseils régionaux de l’environnement, créatures institutionnelles au service du gouvernement.

Parmi les panellistes présents, Pierre-Olivier Pineau, enseignant en économie aux HEC-Montréal. Il est un conférencier à l’Association Pipeline dont SNC-Lavalin, compagnie pronucléaire, et Gaz Métro font partie. M. Pineau a d’ailleurs fait un revirement soudain en faveur du projet de réfection de Gentilly-2, dans la même période où SNC-Lavalin achetait Énergie atomique du Canada ltée et que la Commission canadienne de sureté nucléaire donnait un accord aveugle à la reconstruction de G-2. Il affirmait en mars dernier que : « le risque (financier) du nucléaire au Québec est tout à fait optionnel. En fait, dans le contexte financier actuel, il serait préférable de l’éviter, et de mettre ses énergies ailleurs. »(1) Un mois plus tard, M. Pineau change d’avis en plus de répandre des propos mensongers : « On oublie que le nucléaire a l’avantage de ne pas émettre de gaz à effet de serre, ce qui pourrait devenir un avantage compétitif si les émissions de carbone commencent à coûter cher aux entreprises ». (2) Une plainte fut d’ailleurs logée, suite à son propos, puisque l’industrie nucléaire elle même admet en émettre.(3)

Un autre invité, Jean-François Samray, est président-directeur général de l’Association de l’industrie électrique du Québec. Il est un lobbyiste d’entreprises d’énergies renouvelables auprès des divers paliers gouvernementaux et des médias. Il fut nommé par l’ancienne ministre Nathalie Normandeau pour être l’un des architectes du Plan Nord.

Comme dernier conférencier, M. Denis Leclerc, ancien ou lobbyiste actuel(4) chez Abitibi-Consolidated inc. Il est représentant du secteur économique forestier à la Fédération des chambres de commerces du Québec. Son entreprise Écotech est intimement liée à SNC-Lavalin. Sur le site d’Écotech, on invite d’ailleurs les entreprises, à une conférence de SNC-Lavalin sur nos lois et l’exploitation de nos ressources naturelles. (5)

Parmi les financiers nous retrouvons(6) ; Gaz Métro, le Réseau des ingénieurs du Québec et EDF. EDF, Énergie de France, est une compagnie gazière(7), propriétaire de plus de 19 centrales nucléaires(8) et d’une partie du vent québécois, l’énergie éolienne. Pourquoi l’industrie gazière et nucléaire a-t-elle besoin d’investir dans cet exercice de relations publiques alors qu’elle finance et oriente déjà les partis politiques ? C’est qu’il leur manque l’ « acceptabilité sociale », l’accord des citoyenNEs. Pour le dire autrement, il y a une résistance populaire au pillage de notre territoire et les actionnaires sont insatisfaits. Le forum met l’emphase sur le pétrole pour conforter les décisions énergétiques du gouvernement. L’industrie semble vouloir nous rentrer dans la gorge un pseudo-consensus enrobé : que la transition de notre dépendance au pétrole doit-être LA priorité des stratégies énergétiques du gouvernement libéral. Par contre, si vous voulez entendre parler du contrôle local ou national de l’énergie, du nucléaire, d’un moratoire sur les gaz de schistes ou des sérieux problèmes démocratiques actuels, ce ne semble pas être le lieu. Pourtant l’un des objectifs du forum est d’ « identifier les obstacles à surmonter et les défis à relever pour opérer une transition énergétique qui avantagera le Québec d’un point de vue social, environnemental et économique ».

Je remets en cause la légitimité de ce forum. Si l’industrie et le gouvernement sentent la soupe chaude, et bien, faisons la bouillir avec des énergies propres ! Je refuse et rejette l’agenda politique énergétique des multinationales. Nous avons un consensus au Québec qui remonte aux débats publics sur l’énergie de 1995. Ses conclusions devraient guider les décisions jusqu’au prochain exercice du genre. Nous connaissons plusieurs problèmes et des solutions pour y remédier. Ce qui nous manque comme citoyens, c’est le pouvoir. L’emprise réelle pour réaliser nos choix collectifs. J’aimerais terminer en laissant cette citation de Martin Luther King, à nos amiEs opposéEs à la reconstruction de la centrale nucléaire Gentilly-2, et qui seront présentEs lors de ce forum : « À la fin, nous nous souviendrons non pas des mots de nos ennemis, mais des silences de nos amis. »

Sébastien Bois, porte-parole des CentricoisES et MauricienNEs pour le déclassement nucléaire

Sources :

(1) 15 mars 2011, La Presse, http://www.cyberpresse.ca/place-publique/la-presse-debats/201103/14/01-4379142-devrait-on-fermer-la-centrale-gentilly-2.php : « Dans le contexte québécois où Hydro-Québec développe des ressources alternatives et où d’importants potentiels d’économie d’énergie(…), le risque (financier) du nucléaire au Québec est tout à fait optionnel. En fait, dans le contexte financier actuel, il serait préférable de l’éviter, et de mettre ses énergies ailleurs. »

(2) le 14 avril, L’Actualité.com, http://www.lactualite.com/environnement/gentilly-la-centrale-de-tous-les-soupcons?page=0,4

(3) revue Générale Nucléaire de janvier-février 2000, tirée du numéro 2 de l’Ecologiste publié en 2000.( http://www.econologie.com/forums/nucleaire-et-effet-de-serre-ges-co2-et-edf-vt8139.html)

(4) ) (selon site de la chambre commerce) (Directeur –Affaires gouvernementales et publiques)

(5) http://www.ecotechquebec.com/

(6)http://www.rdvenergie.qc.ca/forum/le-collectif-de-partenaires

(7)http://www.edf.com/html/panorama/gaz/gaz/carte.htm

(8) http://energie.edf.com/nucleaire/carte-des-centrales-nucleaires-45738.html

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...