Édition du 10 décembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Énergie et ressources naturelles

Les Innus de Uashat Mak Mani-Uttenam exigent un moratoire sur l’exploration et l’exploitation d’uranium

Appuyant la démarche du regroupement Sept-Iles sans Uranium (SISUR) devant l’Assemblée Nationale du Québec, les Innus de Uashat mak Mani-Utenam ont exigé par la voie de leur Chef Georges-Ernest Grégoire que le Gouvernement du Québec se prononce immédiatement en faveur d’un mmoratoire sur l’exploration et l’exploitation d’uranium sur l’ensemble du territoire de la province.

Appuyant la démarche du regroupement Sept-Iles sans Uranium (SISUR) devant l’Assemblée Nationale du Québec, les Innus de Uashat mak Mani-Utenam ont exigé par la voie de leur Chef Georges-Ernest Grégoire que le Gouvernement du Québec se prononce immédiatement en faveur d’un mmoratoire sur l’exploration et l’exploitation d’uranium sur l’ensemble du territoire de la province.

Pour le Chef Grégoire, « un moratoire est nécessaire, tant sur l’exploration que l’exploitation d’uranium et ce, aussi longtempps que les conséquences sur l’environnement, la faune, le milieu humain et la santé ne seront pas clairement connues et évaluées. »

L’exploitation d’uranium aux fins de production d’énergie doit également faire l’objet d’un vrai débat public. Pour les Innus, il n’est pas clair que les Québécois veulent poursuivre dans cette voie.

Par ailleurs, en marge des discusssions entourant le Plan Nord du Gouvernement Charest, le Chef des Innus de Uashat mak M Mani-Utenam affirme que plusieurs projets d’exploration liés à l’uranium se trouvent en territoire traditionnel innu et que l’ensemble de ces projets de même que toute autorisation accordée par le Québec demeurent sujet à un consentement innu, libre, préalable et en toute connaissance de causes.

Le Chef rappelle que ces projets ont des effets importants sur les droits d’utilisation, d’occupation et de possession tr raditionnels des Innus. « Nous occupons nos terrritoires, nous y pratiquons la chasse et la pêche, qu’adviendra-t-il de notre patrimoine si le Québec prône ce genre de développement ? Il l sera impossible de se nourrir des poissons et du gibier qui s’y trouvent car le Nitassinan et ses richesses seront contaminés voir mêm me détruits à jamais. C’est inconcevable et totalement inacceptable pour les Innus. » déclare le Chef Grégoire.

Sur le même thème : Énergie et ressources naturelles

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...