Édition du 6 décembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Les citoyens exigent des engagements pour le changement climatique (Développement et Paix)

Des milliers de membres se mobilisent pour envoyer des messages au Premier ministre, mais le nombre n’est pas dévoilé par le Bureau du Premier ministre

MONTRÉAL, le 28 nov. 2015 - L’Organisation catholique canadienne pour le développement et la paix a distribué plus de 380,000 cartes à travers le Canada demandant au Premier ministre d’agir sur les changements climatiques.

Ces cartes font partie de la campagne actuelle Créons un climat de changement de l’organisation, qui met en lumière comment les populations les plus pauvres dans les pays du Sud subissent déjà les impacts dévastateurs des changements climatiques ainsi que le besoin urgent d’agir.

Des milliers de membres de Développement et Paix à travers le pays ont sensibilisé la population à cet enjeu et ont demandé aux gens de signer les cartes. Ces cartes demandent également aux Canadiens d’adopter des habitudes de vie qui sont meilleures pour la planète. Les membres ont été actifs dans leurs paroisses, leurs écoles et dans leurs communautés étendues pour impliquer la population. 

Le nombre exact de cartes envoyées au Premier ministre peut seulement être connu par l’entremise d’une demande d’accès à l’information, l’organisation confirme que 380,000 cartes, représentant 1/10e de la population, ont été distribuées d’un bout à l’autre du pays. 

« Avec la COP21 qui est un moment clé, il y avait une urgence à faire signer les cartes et nos membres ont su relever ce défi. Il est très dommage que le processus pour savoir le nombre de cartes qui ont été reçues soit si laborieux. Cela limite la participation citoyenne, mais nous avons espoir que le nouveau gouvernement va restaurer les pratiques antérieures qui rendaient ce type d’information facilement accessible. », déclare David Leduc, directeur général de Développement et Paix. 

La carte demande au Premier ministre d’engager le Canada à :

1. Adopter un nouvel accord international sur les changements climatiques, lors de la COP21 à Paris, qui soit équitable, ambitieux et juridiquement contraignant. Celui-ci devra veiller à maintenir le réchauffement de la planète en deçà de 2°C ;

2. Mettre à la disposition des populations les plus pauvres et les plus vulnérables dans les pays du Sud, les ressources nécessaires afin qu’elles puissent s’adapter aux changements climatiques ;

3. Sortir le Canada de l’ère des énergies fossiles et développer un nouveau modèle énergétique et économique qui s’appuie sur l’efficacité énergétique ainsi que les énergies renouvelables.

En vue de la COP21, Développement et Paix participe à la marche 100% possible à Ottawa le 29 novembre et ses membres sont actifs dans des marches ainsi que des vigiles ayant lieu à travers le pays.

L’organisation sera aussi présente à Paris pour suivre les négociations et pour participer à la mobilisation catholique globale qui a émergée en réponse à l’encyclique du pape François sur l’environnement, Laudato Si’, qui appelle à un nouveau modèle économique respectueux de la Terre et de ses habitants.

Développement et Paix garde bon espoir que le gouvernement va faire connaître le nombre de cartes reçus avant la fin de la COP21, rassurant ainsi les citoyens que le Premier ministre a entendu leur message sur le changement climatique.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...