Édition du 15 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Politique québécoise

Manifestation communautaire devant le Conseil national du PQ – 9 février 225 MILLIONS $ DE PLUS pour les organismes d’action communautaire autonome en santé et services sociaux , RIEN DE MOINS !

Les organismes d’action communautaire autonome en santé et services sociaux manifesteront devant le Conseil national du Parti québécois (PQ) le 9 février à Drummondville pour exiger du gouvernement qu’il injecte 225 millions $ supplémentaires dans le soutien à leur mission. Ils exigent aussi la mise en place d’un véritable programme national de soutien financier qui leur assurerait un « financement stable et récurrent », comme s’y est engagé le PQ lors de la dernière campagne électorale.

Malgré l’ouverture du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) (1) dernièrement à entamer des discussions avec les porte-parole communautaires, le mouvement doit intensifier la mobilisation pour s’assurer que ces discussions portent sur le rehaussement financier des organismes communautaires. En 2010, la Coalition des Tables régionales d’organismes communautaires (CTROC) et la Table des regroupements provinciaux d’organismes communautaires et bénévoles (Table) se sont retirées du comité ministériel sur la consolidation et la valorisation de l’action communautaire parce que les discussions « administratives » étaient dans un cul-de-sac par manque de volonté politique du gouvernement. Il ne saurait être question de répéter le scénario cette année : la manifestation du 9 avril prochain est une occasion de le rappeler au nouveau gouvernement.

Si nous insistons, c’est que la tentation pourrait être grande d’aller s’assoir avec le MSSS sans avoir un engagement plus ferme du gouvernement qu’il va rehausser son soutien financier aux organismes d’action communautaire autonome. A priori, le gouvernement péquiste peut apparaître « sensible » aux revendications communautaires : l’ouverture manifestée par le ministre de la Santé et la ministre déléguée aux Services sociaux(2) marque en effet un changement par rapport au gouvernement libéral avec qui la dernière rencontre remonte à décembre 2010. Mais comme ce dernier, le gouvernement Marois se cache derrière l’état des finances publiques et son obsession à atteindre l’équilibre budgétaire en 2013-2014 pour refuser de s’engager concrètement à rehausser le soutien financier aux organismes communautaires. En ce sens, le budget Marceau imite les budgets libéraux des trois dernières années et ne prévoit aucun nouveau fonds pour le développement et la consolidation de la vaste majorité de ces organismes.

Pour un Québec plus juste et égalitaire

Les organismes d’action communautaire autonome en santé et services sociaux forment un incroyable réseau de solidarité qui contribue à faire du Québec une société plus juste et égalitaire. Ces organismes se caractérisent par leur vision globale de la santé et du bien-être des personnes et de la société, par une approche globale et une action basées sur l’autonomie des groupes et des individus ainsi que par une capacité d’innover et un enracinement dans la communauté. Tout en portant des valeurs comme la solidarité, l’égalité et l’équité, le respect et la justice sociale, les organismes communautaires défendent les principes fondamentaux suivants, sur lesquels doit se fonder selon nous le système de santé et de services sociaux : son caractère public, l’universalité, l’intégralité et son accessibilité.

Les organismes d’action communautaire autonome en santé et services sociaux contribuent à cimenter le tissu social de centaines de communautés partout au Québec, interviennent avec plus de 2 millions de Québécoises et Québec, impliquent des dizaines de milliers de celles et ceux-ci et emploient plus de 20 000 personnes, surtout des femmes. Ils contribuent au développement social et économique du Québec et participent à l’exercice de la citoyenneté et de la démocratie. Leur soutien financier n’est en ce sens aucunement une « dépense » de l’État mais un « investissement » collectif qui permet aux populations de toutes les régions du Québec de se prendre en main autrement en redonnant le pouvoir aux citoyennes et aux citoyens.

Pour toutes ces raisons, nous vous invitons à participer en grand nombre à la manifestation du 9 février prochain organisée par les Tables régionales d’organismes communautaires des régions de la Montérégie et du Centre-du-Québec/Mauricie. Cette manifestation s’inscrit dans le cadre de la campagne nationale « Je tiens à ma communauté, je soutiens le communautaire » et à date, environ 1000 personnes sont attendues provenant de près d’une dizaine de régions.


Stéphane Lessard (à titre personnel)
(L’auteur termine son mandat à titre de coordonnateur de la CTROC le 2 février)


(1) « Le ministre Hébert ouvert aux demandes des groupes communautaires » : http://www.ctroc.org/?p=1701 et
« Financement des organismes communautaires : quelles perspectives de mobilisation pour 2013 ? » http://www.ctroc.org/?p=1735

(2) Le 20 décembre 2012, le Regroupement des organismes communautaires de l’Estrie rencontrait le ministre de la Santé, Réjean Hébert. Le 15 janvier dernier, la CTROC et la Table rencontraient la ministre déléguée aux Services sociaux, Véronique Hivon. Dans les deux cas, les ministres se sont montrés ouvert-e-s sans toutefois prendre d’engagement formel au sujet de la revendication communautaire d’injecter 225 millions de plus pour la mission des organismes d’action communautaire autonome soutenus financièrement par le MSSS.

Stéphane Lessard

Stéphane Lessard, Ex-membre du Comité de coordination national de Québec solidaire (2006-2010)

Sur le même thème : Politique québécoise

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...