Édition du 6 décembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

International

Manifestations contre la vie chère à Haïti

Les manifestations contre la vie chère et la collaboration du gouvernement Préval avec l’impérialisme américain s’intensifient dans plusieurs régions d’Haïti et la seule réponse des autorités a été la répression et les gestes antidémocratiques.

Des milliers de manifestant/es ont défilé à Port-au-Prince et dans plusieurs villes en réclamant l’accélération de la distribution de l’aide alimentaire et la création d’emplois tout en fustigeant l’administration Préval pour sa collaboration avec les puissances impérialistes, son incompétence et sa volonté de se maintenir au pouvoir le plus longtemps possible au mépris des règles constitutionnelles.

Ces manifestations sont durement réprimées par les forces de l’ordre haïtiennes et les militaires américains présents depuis tout ce qui prend l’air d’un coup de force sous l’oeil complice de l’ONU.

Ces mobilisations sont les conséquences de l’inertie gouvernementale dans la distribution de l’aide internationale et la corruption, du mépris affiché par l’administration Préval pour les droits démocratique et la souveraineté d’Haïti, abandonnant l’île aux puissances impérialistes qui, sous couvert de l’aide humanitaire, tentent le coup du néo-colonialisme (10 000 marines américains sont débarqués sur l’île dès le 13 janvier), Haïti occupant une position stratégique face à Cuba et au Vénezuela, sans parler des rumeurs entourant la présence de nappes de pétrole sous ou autour d’Haïti, des gisements de bauxite, d’iridium et d’or.

L’opposition dénonce notamment l’improvisation dans la reconstruction, les tentatives de maintenir la population et les organismes communautaires et syndicales hors des processus de décisions sur l’orientation de la reconstruction et la répression de ces mouvements.

Les représentants des organismes populaires du secteur agricole pointent particulièrement les tentatives d’introduction d’OGM dans les semences qui sont offertes dans le cadre de l’aide internationale, une « gracieuseté » de Mosanto. Ces rumeurs ont été démenties par le ministre de l’agriculture, mais lorsqu’on connaît les pratiques de Mosanto, il y a de quoi s’interroger sur la crédibilité de ces propos.

Le Réseau National de Défense des Droits Humains dénonce le déplacement des victimes du tremblement de terre de janvier dernier vers des zones sans électricité et dépourvues de services de base et d’activités économiques.

Plus globalement, les organismes communautaires et syndicaux dénoncent les lenteurs des opérations visant à reconstruire Haïti. Selon la radio Signal Haïti, les rues sont encore encombrées de grabats, des corps sont encore sous les décombres, des édifices menacent toujours de s’écrouler menacant la vie de nombreuses personnes et la saison des cyclones risque de faire des dommages encore plus lourds.

Les partis d’opposition, les mouvements sociaux et syndicaux organisent des manifestations visant à forcer l’accélération de la distribution de l’aide alimentaire et humanitaire ainsi que la démission de René Préval, complice de l’impérialisme américain et européen dont les forces militiares ont d’ore et déjà pris le contrôle du pays. Parmi ces mouvements, certains souhaitent le retour d’exil de l’ex-président Jean-Bertrand Aristide, détroné par un coup de force américain. Cette revendication est loin de faire l’unanimité.

À ce titre, la centrale syndicale Bataye Ouvriye mène une campagne importante de solidarité internationale tout en assurant une opposition populaire à la déterioration des conditions de travail et de vie des classes populaires qui subissent le plus durement les effets du tremblement de terre du 12 janvier dernier. La centrale syndicale revendique également la désoccupation immédiate d’Haïti et le retrait des troupes militaires étrangères, l’annulation de la dette extérieure et des réformes démocratiques.


Voir en ligne : Pour visiter le site Internet de Bataye Ouvriye :

Sur le même thème : International

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...