Édition du 17 septembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

LGBT

Manon Massé obtient la reconnaissance du rôle historique du Village gai

QUÉBEC, le 14 mai 2019 - En ce 50e anniversaire de la décriminalisation partielle de l’homosexualité, la porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, a rallié l’ensemble des partis de l’Assemblée nationale pour reconnaître le statut historique et la vocation actuelle du Village gai de Montréal comme lieu de refuge et d’émancipation des communautés LGBTQ+ du Québec grâce à une motion déposée en chambre et adoptée à l’unanimité.

« À l’époque où partout où ils allaient, les membres des communautés LGBTQ+ étaient victimes de répression, le Village gai a servi de lieu de refuge, de ralliement des luttes d’émancipation qui ont pavé la voie à la reconnaissance de leurs droits. L’appropriation de ce milieu sécuritaire par les communautés LGBTQ+ a contribué à les rendre plus visibles dans la société québécoise, faisant de ce lieu d’ouverture et d’inclusion un socle précieux pour leur émancipation. Je suis fière de représenter ce phare des communautés LGBTQ+ à l’Assemblée nationale », a déclaré Manon Massé, qui représente la circonscription de Sainte-Marie-Saint-Jacques.

« Jeune lesbienne fraîchement débarquée à Montréal, j’ai trouvé dans le Village des gens qui m’ont acceptée comme j’étais. Pour moi comme pour bien d’autres, c’était la première fois qu’on me disait que ma différence était à célébrer, pas à écraser. En 2019, le Village a encore son rôle à jouer pour que les minorités sexuelles se sentent chez elles au Québec et j’espère que le gouvernement le reconnaîtra par des actions concrètes », a-t-elle ajouté.

Pour l’occasion, Firmin Havugimana - Coalition des groupes jeunesse LGBTQ+, Marie-Pier Boisvert du Conseil québécois LGBT, Alexandre Savoie de la Corporation de développement communautaire Centre-Sud et Yannick Brouillette de la Société de développement du Village étaient présents.

Reconnaissance unanime de la vocation du Village gai

La motion présentée par Manon Massé a obtenu le consentement de tous les partis représentés à l’Assemblée nationale :

« Que l’Assemblée nationale reconnaisse le statut particulier du Village gai de Montréal comme lieu de refuge et d’émancipation pour les communautés LGBTQ+ du Québec.

Que l’Assemblée nationale rappelle que l’appropriation et l’investissement de cet espace sécuritaire par les communautés LGBTQ+ contribue à rendre l’homosexualité et la transexualité plus visible dans la société québécoise.

Que l’Assemblée nationale souligne et célèbre la vocation particulière du Village comme territoire d’appartenance pour l’ensemble des communautés LGBTQ+ du Québec. »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : LGBT

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...