Édition du 13 avril 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Mouvement contre le racisme

Marche contre le racisme et pour l’égalité

Québec, 21 mars 2021 – Des centaines de personnes ont participé à la Marche contre le racisme et pour l’égalité organisée la Coordination des actions contre le racisme à Québec, dans le cadre de la Semaine d’actions contre le racisme. Elles demandent au gouvernement de François Legault de reconnaître le caractère systémique du racisme au Québec, au Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) de reconnaître l’existence du profilage racial et de s’engager à y mettre un terme, et, à la Ville de Québec, de s’engager à lutter plus énergiquement et plus efficacement contre les crimes haineux. La marche qui a débuté dans le stationnement du Stade Canac s’est ensuite dirigée vers le Centre-Ville pour se terminer au parc de l’Amérique-Latine à deux pas du Palais de justice de Québec.

Dès les premiers pas, la marche s’est arrêtée devant le Poste de police de la Cité-Limoilou où Maxim Fortin, coordonnateur de la Ligue des droits et libertés - section Québec, s’est adressé à la foule pour dénoncer le manque de sérieux dans le traitement des plaintes du Service de police face à la multiplication des actes haineux à caractère raciste. « C’est révoltant de constater la désinvolture avec laquelle le SPVQ traite les crimes haineux, les enquêtes piétinent et n’aboutissent tout simplement pas », a-t-il dénoncé.

Le porte-parole a également demandé au SPVQ de reconnaître qu’il y a du profilage racial au sein du service de police. « Malgré les témoignages de citoyen-ne-s dénonçant le harcèlement policier et les interpellations abusives, le chef de la police, Robert Pigeon, continue de nier l’évidence sans être capable de fournir de données sur la situation », poursuit le porte-parole.

Durant toute la marche, des porte-paroles se sont relayé-e-s pour dénoncer le racisme systémique et demander au gouvernement de reconnaître le vécu des personnes autochtones et racisées. « Quand le gouvernement s’obstine dans sa guerre de mots et refuse de voir notre réalité, il nous empêche d’avancer comme société. Il nous dit que malgré la discrimination dans la recherche d’un logement ou d’un emploi, le système ne peut rien pour nous. Le racisme systémique, c’est aussi l’absence des mécanismes, de recours et de loi pour atténuer les conséquences du racisme au quotidien », a témoigné Amy Bernier, porte-parole pour la Coordination des actions à Québec contre le racisme.

La marche marquait également le début de la Semaine d’actions contre le racisme qui se poursuivra jusqu’au 1er avril à Québec. Plusieurs activités de sensibilisation sont prévues dans la région. Un calendrier communautaire est disponible sur la page Facebook de la Semaine d’Action contre le racisme.

La Coordination des actions contre le racisme à Québec regroupe des organismes de divers milieux engagés dans la lutte contre le racisme.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Mouvement contre le racisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...