Édition du 18 mai 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Manifestation familiale du 1er mai

Non au saccage de l’assurance-emploi ! (Coalition pour la justice sociale de Québec et Chaudière-Appalaches)

Québec, le 1er mai 2013 – Dans le cadre de la Journée internationale des
travailleurs et des travailleuses, les membres de la Coalition pour la
justice sociale de Québec et Chaudière-Appalaches invitent la population à
une grande manifestation familiale afin de dénoncer la réforme de
l’assurance-emploi mise en place par le gouvernement Harper.

Le rassemblement débutera à 17h00 devant les bureaux de Service Canada (330,rue de la Gare du Palais) pour ensuite se diriger au parc Durocher dans le quartier Saint-Sauveur où une soupe populaire sera servie. En plus de la
population, des gens du milieu communautaire, syndical, étudiant et
féministe s’uniront, lors de ce rendez-vous, pour décrier haut et fort les
aberrations de cette réforme.

Une réforme qui favorise le cheap labor

En instaurant des catégories de prestataires, le gouvernement Harper ouvregrande la porte à la classification entre bons et mauvais prestataires. Des personnes qualifiées se verront dans l’obligation d’accepter des emplois
moins rémunérés allant même jusqu’au salaire minimum. Cela va même plus
loin, en modifiant les critères de ce qu’est un emploi convenable, on oblige
les chômeuses et les chômeurs à se rendre disponibles pour des emplois se
trouvant jusqu’à 100 km de leur résidence. Pour certains et certaines cela
veut dire déménager ou accepter des diminutions drastiques de leurs
conditions de vie.

« Il est indéniable que cette réforme constitue un recul historique pour les
travailleurs et les travailleuses de partout au pays. Les nouvelles balises
mises en place par le gouvernement fédéral toucheront directement les
emplois de plusieurs secteurs d’activité. Elles affecteront ceux et celles
qui vivent la précarité de leur emploi au quotidien et qui œuvrent dans une
économie saisonnière particulièrement présente en région », explique M. YvesFortin du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches (CSN).

Les Québécois et Québécoises attaquées de partout

Rappelons que cette réforme fédérale n’est pas la seule à affecter la
population du Québec. « Après les hausses de tarifs, ce sont maintenant les
programmes de soutien au revenu qui font les frais des mesures d’austérité.
Un revenu décent, que l’on soit sur l’aide sociale ou sur le chômage, est
primordial pour s’assurer d’une participation pleine et entière à notre
société, souligne Mme Anne-Valérie Lemieux Breton du Regroupement
d’éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et
Chaudière-Appalaches ». Un arrêt devant les bureaux de Mme Maltais est prévu afin de rappeler que l’opposition aux coupures à l’aide sociale ne faiblit
pas.

Harper doit reculer

La Coalition pour la justice sociale est déterminée à continuer les
pressions sur le gouvernement fédéral jusqu’à ce qu’il retire sa réforme.
« Le mouvement de contestation de la réforme de l’assurance-emploi est loin
de faiblir. Dans toutes les régions qui dépendent d’activités saisonnières,
le refus est quasiment unanime. Nous n’accepterons pas cette réforme
injuste, nous n’accepterons ni le cheap labor, ni l’appauvrissement ! »,
martèle Yves Fortin.

La Coalition en bref

La Coalition pour la justice sociale de Québec et Chaudière-Appalaches
regroupe 60 organisations syndicales, communautaires, étudiantes et
féministes. Elle représente plusieurs milliers de personnes pour qui les
politiques régressives et le démantèlement des services publics et des
programmes sociaux sont inacceptables.

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...