Édition du 20 août 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Mouvement contre le racisme

Opération d’affichage contre le racisme (Repac 03-12)

Québec, le 21 janvier. Des dizaines de personnes ont participé, à l’invitation du Regroupement d’éducation populaire en action communautaire de Québec et Chaudière-Appalaches (RÉPAC 03-12), à une opération d’affichage massif contre le racisme. Des affiches, portant le message « Tout le monde a sa place au Québec. Non au racisme ! » ont été apposées aux quatre coins de la ville. Des représentant-e-s des groupes communautaires ont également rendu visite à plusieurs député-e-s de la région afin de les inviter à apposer une affiche dans leur bureau.

Le regroupement s’inquiète de l’accroissement et de la persistance des préjugés et des idées reçues à forte connotation xénophobe et raciste dans l’espace public. Ces discours qui étaient déjà le pain quotidien de certain-e-s animateurs-trices de radios ou de groupes d’extrême droite trouvent désormais écho chez certain-e-s politicien-ne-s qui y voient une opportunité de chercher l’appui d’une partie de la population. « Depuis quelques années, certains partis politiques exploitent la peur de l’autre à des fins électoralistes. Aujourd’hui, ça va plus loin, on bloque l’accès à des femmes à certains emplois et on réduit les seuils d’immigration sans égard aux personnes dans le besoin et aux familles en attente d’une réunification », a dénoncé Vania Wright-Larin porte-parole du RÉPAC 03-12. Ces politiques, mises de l’avant par le gouvernement Legault, confortent des craintes, souvent irrationnelles, et renforcent les préjugés.

On a trop bien vu les conséquences du laisser-faire des autorités face à des discours xénophobes et racistes. Au-delà de l’attentat à la grande mosquée de Québec, on assiste à une forte progression des gestes à caractère haineux : déferlement de commentaires haineux sur le WEB, agressions verbales dans les lieux publics, graffitis et méfaits racistes. Or, on n’observe aucun geste concret au niveau politique, pire on cherche plutôt à atténuer et à camoufler cette dérive. « Malheureusement, le phénomène ne va pas s’estomper par lui-même. À la veille de la commémoration de l’attentat du 29 janvier 2017, on souhaite qu’une réelle prise de conscience s’opère dans la population et dans la classe politique sur notre responsabilité commune de combattre les préjugés et la xénophobie », conclut le porte-parole.
Le regroupement invite la population à emboîter le pas en apposant une affiche dans leur milieu. Les affiches sont disponibles sur notre site web www.repac.org.

Le RÉPAC 03-12 regroupe une quarantaine de groupes communautaires partageant des pratiques d’éducation populaire autonome et un engagement envers la justice sociale.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Mouvement contre le racisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...