Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Retraites

Projet de loi 3 sur les régimes de retraite - Mandat de moyens de pression pour les employés de bureau, techniques et professionnels du RTC (SCFP)

QUÉBEC, le 26 oct. 2014 - Vendredi dernier, les membres du Syndicat des employés de bureau, techniques et professionnels du Réseau de transport de la capitale (RTC) ont voté en faveur de moyens de pression. En assemblée générale, 83 % d’entre eux ont accepté un mandat pouvant aller jusqu’à une participation de 24 heures au « grand dérangement » de la Coalition syndicale pour la libre négociation.

Les employés sont très mécontents des effets qu’aurait le projet de loi 3. En effet, leur régime de retraite est en pleine santé financière, en plus d’être relativement modeste et peu coûteux. Malgré tout cela, le projet de loi du gouvernement libéral imposerait une restructuration et une renégociation.

« Les employés du RTC que nous représentons ont signé une nouvelle convention collective en mai dernier, à leur satisfaction et à celle de l’employeur. Leur régime de retraite est pleinement capitalisé. Le service courant est de l’ordre de 14 % de la masse salariale au 31 décembre 2013. Il n’y en avait pas, de problème, jusqu’à ce que le projet de loi 3 en crée un à cause de son approche ’’mur-à-mur’’ », déplore Dominic Morin, conseiller syndical au SCFP.

« Notre évaluation préliminaire indique que le projet de loi 3 pourrait forcer chaque employé à cotiser, en moyenne, 1000 $ de plus par année. Il n’y a aucune logique, aucune équité là-dedans. C’est ce qui explique le vote de moyens de pression de vendredi », a expliqué Dominic Morin.

Sur le même thème : Retraites

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...