Édition du 21 décembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé et sécurité au travail

Sans masques N95, la levée des mesures d'isolement pour le personnel soignant est trop risquée

MONTRÉAL, le 28 déc. 2021 - La présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec-FIQ Julie Bouchard réagit vivement à l’annonce du ministre de la Santé Christian Dubé de lever les mesures d’isolement pour le personnel soignant. Bien que le réseau de la santé soit sur la corde raide depuis plusieurs mois et que le niveau de délestage actuel compromette le maintien des soins et services essentiels, la présidente met en doute la décision du gouvernement alors qu’il faut encore se battre pour un accès élargi à l’équipement de protection approprié, dont les masques N95, pourtant essentiel pour la protection des usagers et des collègues. En effet, l’APR N95 ou supérieur permet un contrôle à la source plus efficace que le masque de procédure.

Les mesures d’encadrement et les protocoles de réintroduction du personnel COVID positif, mais asymptomatique, demeurent encore très vagues. Surtout, elles ne tiennent compte ni de l’organisation du travail, ni de la réalité environnementale et organisationnelle, ce que déplore les Fédérations. Dans ces conditions, la levée des mesures d’isolement va amplifier les risques de contamination et d’éclosions en milieu de soins.

Par ailleurs, la FIQ et la FIQP insistent pour que le ministère de la Santé facilite le dépistage en milieu de travail et limite au strict minimum le déplacement du personnel.

« Nos membres sont au front depuis des mois et elles sont à même de témoigner à quel point la situation est critique sur le terrain. Cependant, pour qu’elles continuent d’être mobilisées, le gouvernement doit être cohérent dans les mesures qu’il prend. Comment peut-on les autoriser à donner des soins de proximité d’un côté malgré qu’elles soient COVID positives, mais qu’elles ne puissent pas se rendre à la pharmacie ? Depuis plusieurs jours, nous avons multiplié les rencontres pour que nos membres aient un accès à des masques N95, au dépistage en milieu de travail et à la remise sur place des zones délimitées. Encore aujourd’hui, le ministère peine à mettre en place les mesures de préventions minimales et les inventaires de N95 ne sont pas complétés. C’est un
non-sens ! C’est une pression énorme que le ministre met sur le dos de nos membres et celles-ci n’ont pas à porter le fardeau du manque de préparation du gouvernement, ni des risques de contamination dans leur milieu de travail. »

Julie Bouchard, présidente, Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec-FIQ

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Santé et sécurité au travail

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...