Édition du 26 mai 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Violence faite aux femmes

Vigile contre les féminicides ! Pas une de plus !

Québec, 23 janvier 2020 – En réaction au meurtre d’une jeune femme survenu à Québec le mercredi le 22 janvier dernier, le Regroupement des groupes de femmes de la région de la Capitale-Nationale (Portneuf, Québec, Charlevoix) et la Coalition régionale de Québec de la marche mondiale des femmes (CRQMMF) dénoncent ce féminicide qui a couté la vie a une femme de plus !

Cet évènement tragique ainsi que ceux survenus au cours des dernières semaines, tel le drame de Mascouche, ne fait que confirmer que les violences envers les femmes continuent. Année après année, les chiffres ne mentent pas : au Québec, 84% des victimes d’infractions sexuelles et 78% des victimes de violence conjugale sont des femmes. En 2018, 148 femmes ou filles ont été assassinées au Canada. Les statistiques sont d’autant plus révoltantes chez les femmes aux intersections de plusieurs systèmes d’oppression telles les femmes immigrantes, les femmes autochtones, celles en situation de handicap, les jeunes femmes, les femmes des communautés LGBTQIA et les femmes racisées sont parmi les plus à risque de subir une ou plusieurs formes de violences. « Chaque femme tuée est une femme de trop ! » commente Nathalie Igonène, porte-parole de Violence Info, un organisme voué à l’intervention et la prévention de la violence dans les relations conjugales et amoureuses auprès des femmes, des enfants et de la collectivité. « Il est urgent d’enrayer toutes les formes de violences envers les femmes et de s’attaquer aux sources du problème. Les inégalités persistantes entre les hommes et les femmes sont des conséquences d’un système patriarcal qui influence les rapports sociaux et prône une culture de domination des hommes sur les femmes, ici comme ailleurs », dénonce Nancy Beauseigle du Regroupement des groupes de femmes de la région de la Capitale-Nationale.

Mobilisées contre les féminicides

À Québec, comme partout à travers le monde, les femmes se mobilisent pour dénoncer toutes les formes de violences et rappeler que c’est la responsabilité de l’état et de l’ensemble de la société d’agir.

Après les actions du 6 décembre qui commémoraient le trentième anniversaire de la tuerie antiféministe de Polythechnique et mettaient en lumière la réalité des féminicides au Québec et l’organisation du Flash mob Le violeur c’est toi, qui a réuni plus de 150 femmes à Québec en décembre pour dénoncer les violences sexuelles et systémiques envers les femmes, nous appelons de nouveau à l’action et à la mobilisation. Il y aura une vigile devant le Parlement le 30 janvier prochain à 18h afin de dénoncer les féminicides et demander des actions immédiates de la part des gouvernements afin d’enrayer toutes les formes de violences envers les femmes.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Violence faite aux femmes

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...