Édition du 18 juin 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Budget fédéral et phénix : Une centaine de syndiqués bloquent l'accès du 305 Boulevard René-Lévesque Ouest à Montréal

MONTRÉAL, le 19 mars 2019 - En cette journée de budget fédéral, une centaine de syndiqué de l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC - Région du Québec) bloquent l’accès du 305 René-Lévesque Ouest depuis 7h00 ce matin où travaillent plus de 500 fonctionnaires.

« En cette journée de budget fédéral, nous souhaitons la bienvenue à Joyce Murray comme nouvelle présidente du Conseil du Trésor. Nous souhaitons que son mandat soit de régler le plus rapidement possible les ratés du système de paye Phénix et qu’elle négocie de manière respectueuse la convention collective échue, comme l’a promis Justin Trudeau dans sa lettre aux fonctionnaires fédéraux en septembre 2015 » a déclaré Yvon Barrière, vice-président exécutif régional pour l’AFPC-Québec.

Les membres de l’AFPC protestent aussi contre le système de paie Phénix.

« On souhaite fortement que dans le cadre du nouveau budget, M. Bill Morneau n’a pas oublié les ratés du système phénix et qu’il a prévu des sommes pour corriger rapidement la situation. Comment se fait-il qu’après trois ans il reste encore un arriérage de 280 000 mouvements au Centre de service de la paie ? » a demandé Yvon Barrière. « On espère que le gouvernement fédéral ne laisse pas, une fois de plus, tomber ses fonctionnaires » s’interroge Yvon Barrière.

Un sondage effectué auprès de 160 000 fonctionnaires fédéraux révèle que 65% d’entre-deux sont toujours aux prises avec des problèmes de paye, que 79% vivent du stress à cause des ratées du système Phénix et que 22% ont refusé d’appliquer ou d’accepter une nouvelle position de cause des problèmes de paye que cela pourrait occasionner.

L’AFPC réclame le dédommagement de tous les fonctionnaires aux prises avec un problème dû à Phénix, l’augmentation du personnel dédié au règlement des problèmes immédiats, la mise en place d’une commission publique d’enquête ainsi que l’établissement d’un échéancier strict et contraignant pour l’établissement d’un nouveau système de paye.

« Même s’ils ne sont pas payés comme il se doit, nos membres se présentent tous les jours au travail. Mais notre patience a atteint ses limites » de conclure Yvon Barrière. « Le blocage de la semaine passée à Québec et celui de ce matin sont un aperçu des actions à venir ».

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...