Édition du 22 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Conseil de la fédération - « Jean Charest plus soucieux du lobby pharmaceutique que des finances publiques » - Amir Khadir

MONTRÉAL, le 27 juill. 2012 /CNW Telbec/ - Le docteur Amir Khadir, député de Mercier, juge que Jean Charest contribue à la spirale inflationniste du coûts des médicaments en rejetant l’idée soumise par les provinces canadiennes de centraliser l’achat des médicaments pour économiser l’argent des contribuables.

« Jean Charest fait le jeu d’une industrie hautement rentable qui ne respecte même pas ses engagements envers le Québec, pourtant inscrits dans la Politique du médicament. Il est normal que le Québec conserve sa souveraineté en matière de santé, mais le Québec pourrait, en toute indépendance, ajouter son poids à celui du regroupement d’achat proposé par les provinces et contribuer à faire baisser le prix. Cette soumission de M. Charest au lobby de l’industrie pharmaceutique, présidé par un ancien député libéral, Russell Williams, nous coute chaque année plus de 1,5 milliard de dollars » a déploré le député de Mercier, qui est aussi médecin spécialiste.

Amir Khadir juge que l’actuelle politique pharmaceutique industrielle du Québec est un échec et ne permet pas de contrôler l’explosion des coûts des médicaments. Québec solidaire calcule que les avantages consentis par Québec à l’industrie pharmaceutique représentent entre 680M$ et 1 900 M$, selon les juridictions qui servent de point de comparaison.

Pour un nouvelle politique pharmaceutique

Québec solidaire a déposé le 12 juin dernier un projet de Loi instituant Pharma-Québec, et lancé un document de consultation : « Une nouvelle politique pharmaceutique pour le Québec ».

Les Solidaires estiment que le Québec peut épargner deux milliards $ par année en instaurant un régime public universel d’assurance-médicaments et en mettant sur pied Pharma-Québec pour gérer l’achat de médicaments.

Rappelons que 19,6% des dépenses en santé sont consacrées au médicament au Québec alors que la moyenne canadienne est de 16,2%. Il en coûte annuellement 1 027 $ par personne au Québec, comparativement à 701 $ en Colombie-Britannique et une moyenne de 912$ dans le reste du Canada.

« En regroupant le pouvoir d’achat de l’ensemble des Québécoises et Québécois, notre projet permettra de mettre fin à la spirale inflationniste des médicaments. Les finances publiques gagneront 2 milliards de marge de manœuvre. De plus, une baisse des primes est à prévoir pour les nouveaux adhérents qui passeraient au nouveau régime public. C’est une proposition gagnant-gagnant pour les contribuables du Québec » a expliqué le Dr Khadir.

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...