Édition du 21 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Étude de l’Institut Fraser : Tissu de mensonges et amalgame plus que douteux

Québec, le 26 février 2015 – Le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) condamne vigoureusement les conclusions d’une « étude » de l’Institut Fraser invitant le gouvernement à s’attaquer à la rémunération de ses employés. « L’Institut Fraser induit dangereusement le public en erreur, car il ne fait aucune distinction entre les fonctionnaires provinciaux, municipaux et fédéraux. Pourtant, ces deux derniers ont une rémunération de 27 à 35 % supérieure à celle des fonctionnaires provinciaux », dénonce le président du SPGQ, M. Richard Perron.

Plutôt que d’agir en brave petit chien au service de son maître à l’Assemblée nationale, l’Institut Fraser devrait plutôt se pencher avec rigueur sur les résultats de l’enquête intitulée Rémunération des salariés : État et évolution comparés réalisée par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ). Ce faisant, elle constaterait que le salaire des employés de l’administration publique québécoise est inférieur de 11,5 % à celui de l’ensemble des autres salariés du Québec.

En retirant son voile de « think tank » de droite, l’Institut Fraser constaterait également que les employés de l’administration québécoise sont les parents pauvres de la fonction publique. « Ils doivent composer avec un écart de rémunération globale de -27,4 % avec les employés des sociétés d’État, des municipalités, du gouvernement fédéral et des universités. Si l’on s’en tient aux professionnels, la différence est de -26,1 % », affirme M. Perron.

Le SPGQ s’activera évidemment, au cours de prochains jours, à prouver la méthodologie douteuse et le propos tendancieux qui font mentir les chiffres aux fins d’un message politique livré par un « think tank » à la solde du 1 % des plus riches de notre société.

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...