Édition du 14 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Premières Nations

Fin des audiences publiques concernant le tragique décès de Joyce Echaquan : le début d’un vent de changement

L’enquête publique concernant le décès de Joyce Echaquan a suscité une gamme d’émotions tout au long des audiences. Cette femme de 37 ans d’origine atikamekw, décédée au Centre hospitalier régional de Lanaudière le 28 septembre 2020, a mis en lumière, grâce à son courage en faisant un enregistrement vidéo, la triste réalité des femmes autochtones au Québec face à la discrimination systémique.

La preuve, à travers les témoignages de la famille, les aveux du personnel de santé et les témoignages des témoins civils, a démontré que le racisme qui se manifeste par des préjugés et par des biais implicites était effectivement présent à l’hôpital de Joliette.

Maître Rainbow Miller, avocate de Femmes Autochtones du Québec (ci-après FAQ), n’a pas hésité à rappeler à l’audience que l’on considère depuis des siècles que les personnes autochtones sont des citoyen.ne.s de deuxième, voire de troisième classe. À ce titre, elles sont considérées comme indignes de tout droit fondamental, dont celui du droit à la vie, à la sécurité et à la dignité. Maître Rainbow Miller affirme ainsi que la Charte québécoise des droits et libertés de la personne ne s’est aucunement appliquée dans le cas de Joyce Echaquan. Au contraire, ses droits en tant que citoyenne faisant partie de la société canadienne, québécoise, et membre d’une Première Nation, ont été bafoués tout au long de son séjour par le personnel de l’hôpital de Joliette. Joyce Echaquan a été abandonnée, laissée seule à elle-même, alors qu’elle aurait dû être surveillée. Le traitement qu’elle a subi constitue particulièrement une atteinte à son droit à la vie, à la sécurité, au respect, et à la dignité.

«  Toute dignité humaine a été arrachée à Madame Echquan dans les dernières heures de son hospitalisation et cela a continué même lorsqu’elle était décédée, par ce qu’elle était une femme autochtone. Tout au long de son hospitalisation, elle a été traitée comme une personne qui n’en valait la peine. » proclame Rainbow Miller, avocate de FAQ. Pour conclure, elle affirme que si l’on tient compte des effets cumulatifs et des facteurs de racisme systémique qui se sont manifestés de manière insidieuse, ceux-ci ont entraîné la violation des droits humains de Joyce Echaquan et ont contribué de manière significative à sa déshumanisation, à la détérioration de son état de santé et finalement à son décès.

FAQ tient à remercier la Coroner d’avoir accepté le témoignage de la présidente, Viviane Michel. FAQ réitère également tout son soutien à Monsieur Carol Dubé et à ses enfants, à la famille et à la communauté de Manawan, et tient encore à mentionner son appui pour l’adoption du Principe de Joyce.

«  J’ose espérer que les mots « Justice pour Joyce » ne seront pas oubliés après aujourd’hui. J’espère que ces audiences apporteront un réel vent de changement et que le décès tragique de Joyce ne sera pas en vain. J’espère qu’une prise de conscience collective aura lieu et que nous nous tendrons la main pour comprendre la différence. J’espère que des actions concrètes seront prises afin de réellement rendre effective les recommandations de la Commission Viens et du rapport de l’ENFFADA. Nous espérons aussi que les recommandations que nous avons déposées à la Coroner seront prises en compte. » déclare Viviane Michel, présidente de FAQ.

En l’honneur de Joyce Echaquan, une Grande marche a eu lieu cet après-midi. Plusieurs personnes étaient présentes pour lui rendre hommage et pour dénoncer le racisme systémique.

«  Le racisme et la discrimination systémiques tuent et nous espérons que cette mobilisation entrainera le début d’une nouvelle ère. » souhaite Viviane Michel, présidente de FAQ.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Premières Nations

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...