Édition du 24 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

Fin des chambres gratuites au CHUM et au CUSM - L'ineptie de l'action gouvernementale n'a plus de limite

MONTRÉAL, le 14 janv. 2014 - Amir Khadir, député de Mercier et médecin, a tenu à réagir aux révélations de l’émission La facture qui avance que le gouvernement du Québec envisage de mettre fin à la gratuité des chambres au CHUM et CUSM en la remplaçant par une tarification selon les revenus. Les solidaires dénoncent cette énième porte ouverte à la privatisation des services d’assurance maladie.

« Si ces informations sont vraies, l’ineptie du gouvernement en matière de santé n’a plus de limite. La tarification des chambres d’hôpital s’ajouterait aux autres brèches à l’universalité des soins de santé, telles que les frais accessoires, les frais que paieront les patient-e-s non assurés par le public pour examens que feront les pharmaciens sans parler de la taxe santé. Après le PLQ, le PQ a recours à l’application erronée du principe « d’utilisateur payeur », lequel fait reposer davantage le fardeau financier de l’État sur les seuls contribuables », regrette le député de Mercier.

Pour Québec solidaire, il existe une certaine hypocrisie à appliquer cette règle de marché aux services sociaux de base comme la santé alors que de grandes corporations en sont exemptées. Par exemple, pour l’industrie minière, c’est une facture de 1,2 milliards $ de dégâts miniers qui devront être nettoyés aux frais des contribuables. Le gouvernement préfère fermer les yeux sur cette note que les multinationales refusent de payer alors qu’ils pénalisent sans scrupule des citoyens à revenus moyens pour un service de base.

« Nous demandons au ministre Hébert d’envoyer un signal clair à son personnel : pas question de tarifer les chambres aux nouveaux CHUM et au CUSM. S’il cherche de nouveaux revenus pour faire des économies dans notre système de santé, je lui suggère de regarder du côté de la création de Pharma-Québec qui permettrait de dégager entre 1 et 2 milliard de dollars d’économie par année dans la facture du gouvernement, suffisamment d’argent pour ne pas devoir recourir à de telles pratiques incompatibles avec les principes les plus élémentaires de la social-démocratie dont se targue le PQ », conclut le député-médecin.

Sur le même thème : Santé

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...