Édition du 14 mai 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Les gilets jaunes

Gilets jaunes - acte 16

Cette semaine on a pu constater une habile, quoi qu’un peu grossière, manipulation médiatique. Tous les médias principaux parlent de racisme en une : antisémitisme, polémique du hijab, retour des terroristes sur le sol français, dégradation des lieux de culte etc ... Mais je remarque que, si aucune de ces unes ne parle des GJ (boudés par les médias depuis qu’ils se sont fait taper sur les doigts par le petit roi), elles ont toutes en commun la couleur criarde de nos gilets ... écrire racisme en jaune, ou comment faire une association d’idée facile mais efficace !

Voici les nouvelles des mobilisations.

1. L’affaire Benalla, suite ... Le 19 février, Alexandre Benalla est ENFIN placé en détention, non pas pour agression, usurpation de fonction policière, détention de matériel secret-défense, mais pour non respect du contrôle judiciaire au sujet de l’enquête sur ses agissements du 1er mai dernier. En effet, les écoutes téléphoniques diffusées par Mediapart prouvent que Benalla et Vincent Crase se sont rencontrés illégalement durant l’enquête afin de dissimuler des preuves.

Écoutez la suite, elle est très drôle ! Suite à ce que le gouvernement qualifiera de “cafouillage”, un mail administratif non envoyé ou non reçu, les deux accusés se retrouvent (étrangement) dans la même pièce pendant plus d’une heure avant leur audition ...Situation scandaleuse qui n’arrive jamais habituellement ! Cela leur donnera juste le temps nécessaire pour accorder leurs versions. Après une semaine de détention provisoire durant laquelle la sphère politique appelle à l’indulgence pour le petit truand macronien, la cour d’appel tranche en sa faveur et le libère dans l’indifférence générale. Il devra tout de même répondre de ses actes dans d’autres enquêtes (un jour, peut-être, si on a le temps), nous rassure-t-on. Une semaine de fausse incarcération histoire de donner l’illusion que la justice fonctionne encore ...

2. Pendant le pays s’auto-détruit, en toute discrétion, Macron prépare la privatisation de la cour des comptes. Cette information très importante est totalement ignorée par les médias qui s’étendent des jours durant sur les hijabs de sport proposés par Décathlon mais ne jugent pas utile de prévenir les citoyens que les finances de l’état seront bientôt gérées par des entreprises privées ...

3. Cette semaine on a pu constater une habile, quoi qu’un peu grossière, manipulation médiatique. Tous les médias principaux parlent de racisme en une : antisémitisme, polémique du hijab, retour des terroristes sur le sol français, dégradation des lieux de culte etc ... Mais je remarque que, si aucune de ces unes ne parle des GJ (boudés par les médias depuis qu’ils se sont fait taper sur les doigts par le petit roi), elles ont toutes en commun la couleur criarde de nos gilets ... écrire racisme en jaune, ou comment faire une association d’idée facile mais efficace !

Pourtant, une enquête sur des croix gammées taguées sur des tombes juives révèle que le coupable est blanc, agé de 65 ans et cadre financier au conseil départemental des Yvelines ... tiens donc ! Un fonctionnaire de l’état ... si l’info fait le tour des réseaux sociaux, aucun journal national ne s’abaissera à la diffuser. Quelle tristesse !

4. Une autre information passée “inaperçue” : plusieurs partis d’opposition ont saisi le CSA pour relever le non respect d’égalité du temps de parole imposé par la loi lors d’une campagne électorale (les élections européennes dans le cas présent). En effet, voilà plusieurs semaines que Macron utilise son Grand débat pour monopoliser les écrans pendant parfois 6 heures d’affilées ! Réponse du CSA : en effet, il y a une grande inégalité du temps de parole et, en effet, ce n’est pas légal. Mais ... étant donné que la procédure de régularisation est très longue, elle ne sera faite que d’ici quelques mois ... oh, ça alors ! ce sera fait pile après les élections européennes, quelle coïncidence !!!

4. Voici deux informations qui ont alimenté les médias cette semaine :
- L’invention du nouveau cocktail “cacatov”, ne riez pas c’est très sérieux ! Des manifestants créatifs ont inventé un cocktail anti police non violent mais salissant ... le jet de bombes d’excréments ! Voilà où nous en sommes rendus ... à nous défendre contre la police avec la seule chose qu’il nous reste, la seule chose qui n’est pas encore taxée et conditionnée ... la merde ! Bien sûr la bourgeoisie s’insurge ... quelle horreur ! c’est sale ! Bien plus sale à leurs yeux que des enfants dormant dans les rues en plein hiver ...

Personnellement, et après longue réflexion, je ne peux que louer l’ingéniosité de mes concitoyens qui utilisent une matière première à disposition de tous pour lutter contre une violence tout aussi nauséabonde. Sans parler du plaisir que l’on prend à voir les CRS bondir comme des jeunes vierges effarouchées sous ce déluge métaphorique :) Aux yeux des officiels, voilà qui est bien plus grave que des yeux éborgnés et des mains arrachées ... Moi je dis qu’on récolte ce que l’on sème ! Aux yeux du public par contre, voilà une affaire qui risque de salir un peu plus l’image des gilets jaunes.

- Un député France Insoumise, Loïc Prud’homme, a été matraqué par la police samedi en marge des manifestations. En effet, alors qu’il sort du cortège pour quitter la manifestation, une horde de policier se jette sur lui, il brandit sa carte de député et décline son identité d’élu, ce qui ne fait qu’aggraver les choses. Il est proprement passé à tabac ... Quelques jours plus tard, Christophe Castaner justifiera l’affaire devant l’assemblée nationale en déclarant que la place d’un député n’est pas dans une manifestation. Et toute la classe de la majorité suit ce petit fayot en criant sur tous les réseaux sociaux ‘Tant mieux pour lui ... et toc !”

Cette triste affaire illustre parfaitement l’acharnement de la majorité et des autorités envers l’extrême gauche et notamment le parti de la France insoumise, traités comme des criminels alors que l’extrême droite bénéficie d’une douce indulgence.

5. Pour nous réchauffer le coeur après tant de batailles sans résultats et tant de blessures restées ouvertes, François Ruffin (mon député chéri), le cheval de Troie des pauvres à l’assemblée, nous offre de quoi nous rassembler. Un livre, que je conseille vivement : “Ce pays que tu ne connais pas”, titre directement adressé à Emmanuel Macron, son double maléfique (rappelons qu’ils ont tous deux à peu près le même age, étaient à la même école et viennent de la même ville, l’un étant devenu “président des riches” et l’autre défenseur des opprimé-e-s). Vu le dénigrement sauvage de cet ouvrage par le pouvoir en place, on devine qu’il détient quelques vérités qui dérangent.

Et un film : “J’veux du soleil”, tourné en express à Noël lors d’un tour de France des ronds points. Le film est diffusé dans toute la France (dans les cinémas qui l’acceptent ...) et suivis de débats très intéressants.Ruffin est le seul personnage politique à s’être intéressé aux Français-e-s “invisibles” bien avant le début des hostilités et à continuer de les défendre avec courage. Espérons qu’il ne le paiera pas trop cher !

B.
sur le terrain pour Presse toi à gauche

B.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Les gilets jaunes

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...