Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Garderies

Grève en milieu familial - La FIPEQ-CSQ tend la main au gouvernement pour évaluer l'emploi de RSE

TROIS-RIVIÈRES, QC, le 28 févr. 2020 - La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) tend la main au gouvernement du Québec en lui demandant la création d’un comité paritaire national d’évaluation de l’emploi de responsable en services éducatifs en milieu familial (RSE).

Rappelons que 10 000 RSE affiliées à la FIPEQ-CSQ ouvrent leurs portes 1 h 15 plus tard aujourd’hui dans le cadre d’un mouvement de grève innovant, créatif et original.

Une évaluation d’emploi essentielle

Dans un récent jugement donnant raison à la FIPEQ-CSQ, la juge administrative Esther Plante ordonne aux CPE Soulanges et Amis Gators de reprendre leurs démarches initiales d’équité salariale afin d’inclure les RSE puisqu’elles correspondent à la définition d’une personne salariée au sens de la Loi sur l’équité salariale et que les CPE sont considérés comme étant leurs employeurs.

Pour la FIPEQ-CSQ, le gouvernement doit prendre acte de ce jugement. Sa présidente, Valérie Grenon, participait à une manifestation devant les bureaux du ministre du Travail, Jean Boulet, ce matin pour lui demander de ne pas porter ce jugement en révision judiciaire. « Le gouvernement doit reconnaître tout le travail accompli par nos membres. Les RSE sont de véritables professionnelles de la petite enfance et méritent d’être reconnues comme telles », demande Mme Grenon.

« Plutôt que chaque CPE fasse sa propre évaluation de l’emploi de RSE, nous demandons au gouvernement d’accepter notre main tendue pour la création d’un comité paritaire national d’évaluation de l’emploi », poursuit-elle.

Il est minuit moins une

Alors que les séances de négociation s’intensifient entre le ministère de la Famille et la FIPEQ-CSQ, cette dernière rappelle au gouvernement qu’il est minuit moins une pour en venir à une entente. Dans une démarche unique, les 10 000 membres de la FIPEQ-CSQ ont été convoquées à une assemblée générale nationale webdiffusée dans toutes les régions du Québec à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes le 8 mars prochain.

« Ça passe, ou ça casse. Soit nous présentons une entente à nos membres, soit nous voterons des moyens de pression plus importants. Le ministre de la Famille affirme publiquement que la négociation vient de commencer… il a peut-être besoin de se mettre les yeux en face des trous, car la négociation a commencé le 4 mars 2019 ! », termine Mme Grenon.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Garderies

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...