Édition du 5 novembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Heures supplémentaires obligatoires : la FIQ reste mobilisée et lance une campagne d'affichage destinée aux parlementaires

MONTRÉAL, le 27 mai 2019 - Près de deux mois après la journée nationale sans temps supplémentaire obligatoire (TSO) pour les professionnelles en soins, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec-FIQ lance une campagne d’affichage destinée aux parlementaires de la ville de Québec. « À l’aube de la saison estivale, les professionnelles en soins veulent rappeler aux parlementaires que l’abolition des heures supplémentaires obligatoires demeure une priorité pour elles et qu’il doit en être de même pour l’ensemble du gouvernement. Par le fait même, elles rappellent à ces mêmes parlementaires qu’ils ont adopté à l’unanimité, en avril dernier, une motion demandant l’abolition totale de cette forme de gestion inacceptable dans le réseau de la santé. Deux mois ont passé depuis la journée sans TSO et nous mettons en garde le gouvernement contre toute forme de relâchement quant aux efforts pour mettre fin à ce fléau », de déclarer Nancy Bédard, présidente de la FIQ.

L’obligation de résultat

Malgré le franc succès de la journée nationale sans temps supplémentaire obligatoire (TSO) et la volonté exprimée par la ministre de la Santé et des Services sociaux, le recours aux heures supplémentaires obligatoires demeure une pratique courante dans les établissements de santé du Québec. C’est dans cette optique que des panneaux d’affichage seront bien en vue sous la thématique Les heures supplémentaires obligatoires, c’est assez. « Les travaux découlant du plan d’action obtenu par la FIQ auprès de la ministre de la Santé Danielle McCann sont en cours dans la grande majorité des établissements du Québec et nous avons des contacts sur une base régulière avec madame McCann. Cependant, l’obligation de résultat incombe à l’ensemble du gouvernement. Cette question doit figurer parmi les enjeux prioritaires des députés de tous partis confondus. Les panneaux d’affichage serviront de rappel aux parlementaires alors qu’ils se rendront au travail au cours des prochaines semaines », d’ajouter Nancy Bédard, présidente de la FIQ.

La Fédération veut également s’assurer que les messages envoyés aux directions d’établissements soient sans équivoque. « Nonobstant l’avancement des différents plans d’action locaux, il n’est pas rare de se heurter à de vieux réflexes de la part des gestionnaires. La planification de la main-d’œuvre pour la saison estivale représente un défi de taille et les gestionnaires ne peuvent ignorer que leur mode de gestion aura un impact majeur sur la qualité et la sécurité des soins », de poursuivre madame Bédard.

Des solutions pérennes

Pour la FIQ, les solutions pour enrayer les heures supplémentaires obligatoires sont nombreuses et doivent être mises en place de manière concomitante. Stabilité et rehaussement de postes pour toutes les professionnelles en soins ainsi qu’une « surdotation » des équipes de travail doivent être au cœur des mesures prises pour favoriser l’attraction et la rétention d’infirmières, d’infirmières auxiliaires, d’inhalothérapeutes et de perfusionnistes cliniques. De plus, la FIQ souhaite que le gouvernement adopte rapidement une loi sur les ratios ainsi qu’un plan de déploiement pour les prochaines années. « Ce n’est qu’à travers ces gestes concrets que les parlementaires pourront redonner confiance aux professionnelles en soins ainsi qu’à la population du Québec. Il y va de la qualité et de la sécurité des soins, mais aussi d’un réel respect à l’égard des professionnelles en soins », de conclure la présidente.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...