Édition du 24 novembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Action communautaire autonome

« Il faut donner de l'oxygène au milieu communautaire » - Manon Massé

MONTRÉAL, le 14 juin 2020 - Vivement préoccupé-es par le sort du milieu communautaire, la porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, et les députés solidaires Alexandre Leduc, Vincent Marissal et Sol Zanetti, appellent le gouvernement du Québec à mettre en place quatre mesures pour soutenir les organismes communautaires.

« Tous les jours, sur le terrain, nous constatons l’apport essentiel des organismes communautaires, sans lesquels cette crise sanitaire et ses répercussions auprès des exclus, des aînés, des familles et des démunis auraient été encore plus pénibles. Pourtant, ils ont été oubliés dans la gestion de crise du gouvernement de la CAQ. Alors que la majorité des autres secteurs de la société ont été déconfinés, le milieu communautaire est dans le flou le plus total. Il est minuit moins une : si on ne leur donne pas un peu plus d’oxygène, leur mission pourrait être mise à mal. Nous devons les soutenir, comme ils soutiennent nos communautés », déclare la porte-parole solidaire, Manon Massé.

Dans une lettre envoyée aux ministres Christian Dubé, Danielle McCann, Jean Boulet et Chantal Rouleau, les quatre élus solidaires pressent le gouvernement de la CAQ de poser quatre gestes concrets pour aider le milieu communautaire :

1. Déposer un plan de déconfinement dans les plus brefs délais

Le réseau communautaire a été oublié dans le plan de déconfinement. Il est temps que le gouvernement donne des indications claires aux organismes communautaires sur leur déconfinement (nature des activités, accès aux locaux, procédures sanitaires, etc.).

2. Répondre aux inquiétudes liées aux redditions de comptes sévères

Les organismes qui ont reçu des fonds d’urgence par le biais du PSOC se sont fait imposer en cours de route de nouveaux paramètres de reddition de comptes qui alourdissent leurs tâches administratives. Il faut alléger ces règles de reddition de comptes afin de permettre la reprise des activités courantes des organismes communautaires.

3. Compenser les pertes des revenus autonomes des organismes communautaires

Les pertes de revenus autonomes de nos organismes communautaires compromettent littéralement leur survie. Il faut plus d’argent pour soutenir les organismes face à cette perte de revenus. C’est la moindre des choses pour reconnaître la capacité qu’ils ont eue à se réinventer avec des moyens très limités.

4. Offrir une aide additionnelle aux organismes montréalais

Les organismes doivent à la fois maintenir leurs services et jongler avec l’augmentation des besoins tout en ayant moins d’argent. Nous demandons à ce que soit concrétisée une aide supplémentaire de sortie de crise pour ces organismes - et plus particulièrement ceux de la région de Montréal, qui a été durement frappée par la crise de la COVID-19.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Action communautaire autonome

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...