Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Arts culture et société

L’Iran incarcère le musicien dont l’hymne devient viral dans les manifestations

Alors que les manifestations contre les conditions de la mort de Mahsa (Zhina) Amini entrent dans leur troisième semaine en Iran, une chanson de protestation de l’un des musiciens les plus populaires d’Iran est devenue la bande-son du soulèvement civil qui canalise la rage des Iraniens dans le pays et à l’étranger.

Tiré de MondAfrique.

La chanson Baraye (« A cause de… »)

Les paroles de Baraye de Shervin Hajipour sont entièrement tirées de messages que les Iraniens ont postés en ligne pour expliquer pourquoi ils protestent. Chacun d’entre eux commence par le mot Baraye, qui signifie « Pour… » ou « À cause de… » en farsi. La chanson a été posté la semaine dernière et est devenue virale. Des vidéos montrent la chanson chantée par des écolières en Iran, diffusée par les fenêtres de voitures à Téhéran et jouée lors de manifestations de solidarité à Washington, Strasbourg et Londres ce week-end.

Arrestation du chanteur Shervin Hajipour

Hajipour, 25 ans, aurait été arrêté le 29 septembre, quelques jours après la sortie de la chanson. Selon des messages publiés sur Twitter par la sœur de Hajipour et vérifiés par Human Rights Watch, les services de renseignement de la province de Mazandaran ont appelé les parents de Hajipour et les ont informés de son arrestation le 1er octobre. Mardi, un procureur de la province de Mazandaran a déclaré à l’agence de presse nationale IRNA que M. Hajipour avait été libéré sous caution « afin que son cas puisse être examiné par la justice », mais n’a donné aucun autre détail.

Selon des sources proches de Hajipour, le chanteur a été contraint de retirer la chanson d’Instagram lorsqu’il a été arrêté. Elle a depuis été enregistrée comme ayant été écrite par quelqu’un d’autre, ce qui a permis de déposer des plaintes pour violation du droit d’auteur, entraînant le retrait de la chanson par les plateformes sur lesquelles elle avait été téléchargée. Cependant, la chanson a déjà été largement partagée et continue d’être téléchargée par des utilisateurs sur YouTube.

« Cette [chanson] a brisé les médias sociaux persans ce soir. Nous sommes si nombreux à avoir pleuré en l’écoutant encore et encore. L’artiste Shervin Hajipour a résumé la profonde tristesse et la douleur nationale que les Iraniens ressentent depuis des décennies et qui a culminé avec la tragédie de #MahsaAmini », a déclaré Bahman Kalbasi, correspondant de la BBC.

La meilleure façon de comprendre le soulèvement iranien n’est pas un livre ou un essai, mais « Baraye » de Shervin Hajipour », a écrit Karim Sadjadpour, du groupe de réflexion Carnegie Endowment. « Sa profondeur exige de multiples points de vue ».

Mahsa (Zhina) Amini

Le 13 septembre, Mahsa Amini se rendait avec sa famille de la province du Kurdistan, dans l’ouest de l’Iran, à Téhéran, la capitale, pour rendre visite à des proches, lorsqu’elle a été arrêtée pour ne pas avoir respecté les règles strictes du pays concernant la tenue vestimentaire des femmes. Des témoins ont rapporté qu’Amini avait été battue dans le fourgon de police, une allégation que la police a démentie. Amini, 22 ans, a été transportée à l’hôpital dans le coma et est décédée deux jours plus tard.

Les arrestations continuent

D’autres arrestations ont eu lieu en Iran alors que les manifestations se poursuivent, notamment celle du joueur de football Hossein Mahini, qui a été arrêté après avoir exprimé son soutien aux manifestations sur Internet, et celle de la poétesse Mona Borzoi, qui a écrit un poème en faveur des manifestations, selon Hrana, une agence de presse iranienne spécialisée dans les droits humains.

Iran Human Rights, basé en Norvège, a déclaré dans un communiqué que « jusqu’à présent, 133 personnes ont été tuées à travers l’Iran », dont plus de 40 personnes qui, selon lui, ont péri dans des affrontements la semaine dernière à Zahedan, capitale de la province du Sistan-Baloutchistan (sud-est).

Sadjadpour a déclaré : « Quel que soit le sort réservé aux manifestations, il convient de noter que la chanson la plus virale de l’histoire de l’Iran, dont on se souviendra probablement pendant des décennies, ne porte pas sur la résistance à l’Amérique, à Israël ou à tout autre pays. C’est une chanson sur les rêves iraniens d’une vie normale ».

MondAfrique

Le site Mondafrique.com a été lancé en janvier 2014. Son but est de fournir des analyses et des enquêtes sur la situation politique et économique des pays du Maghreb et de l’Afrique francophone, notamment la région sahélienne.

https://mondafrique.com/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Arts culture et société

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...