Édition du 31 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Gouvernement libéral 2014

La CSQ commente la nomination du Conseil des ministres

MONTRÉAL, le 23 avril 2014 - La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) considère quelques nominations au Conseil des ministres du gouvernement libéral avec une certaine inquiétude. « Il nous a semblé que la nomination d’Yves Bolduc à l’Éducation s’est faite un peu par dépit. Toutefois, nous souhaitons fortement que le gouvernement réalise que l’éducation est primordiale pour l’économie du Québec. La CSQ espère que le nouveau gouvernement ne perdra pas de vue que l’éducation doit absolument devenir une priorité nationale » lance d’emblée la présidente de la CSQ, Louise Chabot.

L’éducation doit devenir une priorité nationale

Le ministre Bolduc devra se relever les manches et s’attaquer rapidement à deux défis majeurs, soit la politique sur le décrochage scolaire et les suivis des chantiers en enseignement supérieur. De plus, son ministère devra prendre position quant à la réforme de l’enseignement de l’histoire et à l’anglais intensif en 6e année du primaire.

« Nous sommes déçus du choix de réunir en un seul ministère l’Éducation et l’Enseignement supérieur alors qu’à la suite de la création de ce dernier, la très grande majorité des intervenants du milieu ont applaudi l’effort du gouvernement de prendre enfin en compte les grands défis qui guettent nos collèges et nos universités ainsi que l’accessibilité aux études supérieures », rappelle la présidente de la CSQ.

Santé et services sociaux : une vision globale est nécessaire

La CSQ espère que le nouveau ministre de la Santé, Gaétan Barrette, saura se distancer de son ancien rôle de lobbyiste des médecins spécialistes et se préoccuper des besoins de santé de l’ensemble de la société, notamment en protégeant le caractère public de notre système, en stoppant sa privatisation. « Nous espérons qu’il remettra à l’agenda le projet de loi Mourir dans la dignité », indique Louise Chabot.

Petite enfance : pour des services publics de qualité

La nouvelle ministre de la Famille, Francine Charbonneau, doit s’assurer que l’octroi des nouvelles places dans les CPE se fera rapidement afin de compléter le réseau et répondre ainsi aux besoins criants des familles. Comme le prévoit le programme du ministère, la très grande majorité des places doivent être créées dans le réseau public, garant de la meilleure qualité du service. La CSQ rappelle à la ministre l’engagement de son parti de ne pas hausser à 9 $ les frais de services de garde.

« La ministre Charbonneau doit dès maintenant s’attarder au règlement, dans la présente négociation, de l’entente collective des responsables d’un service de garde en milieu familial (RSG) », souligne la présidente de la CSQ.

Langue française ou le bilinguisme s’installe à l’Assemblée nationale

Hélène David, ministre responsable de la promotion et de la protection de la langue française, saura-t-elle se préoccuper de protéger véritablement la langue française, qui fait face à des reculs importants, notamment à Montréal ? Rappellera-t-elle à ses collègues francophones qui ont choisi de prêter serment en anglais que le français est la seule langue officielle du Québec ?

Plusieurs autres enjeux seront à surveiller, dont ceux relevant des ministères de l’Environnement, du Développement économique, des Finances. « Malgré certaines inquiétudes, nous offrons notre collaboration sincère au nouveau gouvernement afin d’œuvrer pour le bien commun, la protection des services publics et ce, dans l’intérêt de l’ensemble de la population du Québec », conclut Louise Chabot.

Sur le même thème : Gouvernement libéral 2014

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...