Édition du 22 septembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

La FSE-CSQ formule des recommandations concrètes et porteuses pour la prochaine rentrée scolaire

QUÉBEC, le 29 mai 2020 - Dans le contexte de l’organisation hors de l’ordinaire de la prochaine rentrée scolaire, la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) a consulté les enseignantes et enseignants qu’elle représente afin de connaître leurs recommandations pour une rentrée réussie au regard des propositions de scénarios soumis par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES).

« Plusieurs milliers d’enseignants ont répondu à l’appel et nous ont outillés avec leurs commentaires et remarques afin de formuler des recommandations au ministère de l’Éducation. Ils veulent notamment que la fréquentation scolaire soit obligatoire l’an prochain et souhaitent la présence du plus grand nombre en classe, dans le respect des mesures sanitaires en vigueur pour assurer leur protection ainsi que celle des élèves. Comme toujours, ils ont fait des recommandations constructives, porteuses et réalistes pour assurer une éducation de qualité au Québec dans des circonstances exceptionnelles », a déclaré Josée Scalabrini, présidente de la FSE-CSQ.

En voici les grandes lignes :

Scénario A proposé par le MEES

Retour à temps plein pour tous les élèves

Services éducatifs réguliers offerts à 100 % des élèves avec retour aux ratios réguliers, 5 jours/semaine et accroissement des mesures sanitaires

Ce serait le scénario idéal. Cependant, le respect des mesures sanitaires pose des difficultés majeures si tous les élèves sont présents :

- Impossibilité de respecter les deux mètres de distanciation ;

- Beaucoup de temps consacré au lavage des mains fréquent et infrastructures insuffisantes ;

- Obligation de revêtir des équipements de protection individuelle, ce qui n’est pas optimal pour l’enseignement (masque, visière, etc.) ;

- Manque d’effectifs pour assurer le respect des mesures d’hygiène prescrites.

Il nous apparaît irréaliste que ce scénario puisse être autorisé par la Santé publique en ayant à l’esprit que la santé doit primer sur les modalités d’organisation scolaire.

Scénario B proposé par le MEES

Retour à temps partiel pour les élèves de l’éducation préscolaire, du primaire, du secondaire, de la formation professionnelle et de la formation générale des adultes

Services éducatifs à temps partiel offerts à 100 % des élèves, en ratios réduits, avec présence alternée à temps partiel (50 % du temps au primaire et 50 % ou 33 % du temps au secondaire)

Pour le personnel enseignant, il est primordial que la fréquentation scolaire soit obligatoire l’an prochain.

- Les élèves HDAA en classe d’adaptation scolaire (et les élèves en grande difficulté à la FGA) ainsi que ceux en classe d’accueil et de soutien à l’apprentissage de la langue française devraient fréquenter à temps plein l’école.

- L’enseignement en demi-groupe en alternance un jour/un jour doit être privilégié pour assurer la continuité scolaire et permettre la mise en place des routines habituelles (jour 1/jour 1, jour 2/jour 2, etc.).

- Le MEES doit offrir des services éducatifs pour les élèves du préscolaire et du primaire lorsqu’ils ne sont pas en classe. L’alternance d’une journée de classe et d’une journée en service de garde intégrant des activités éducatives (artistiques, sportives, culturelles, etc.) dans d’autres lieux que l’école est nécessaire pour soutenir les apprentissages des enfants tout en soulageant les parents qui travaillent.

- Il faut enseigner toutes les matières prévues au régime pédagogique des différents secteurs.

- Dans la mesure du possible, il faut assurer la continuité des projets particuliers si les règles sanitaires en vigueur le permettent.

- Il faut éviter de devoir cumuler à la fois l’enseignement en présence et à distance.

Recommandations communes à tous les secteurs

- Il faut maintenir des groupes réduits parce qu’ils facilitent les apprentissages des élèves, permettent une progression plus rapide et facilitent l’application des différentes mesures sanitaires.

- Il faudrait ajouter 5 journées pédagogiques supplémentaires à celles prévues à l’année scolaire 2020-2021, pour en avoir minimalement 5 avant la rentrée des élèves afin de préparer et adapter les lieux et le matériel.

- Il faudrait prévoir une entrée progressive des élèves sur 3 à 5 jours ou une rentrée complète après la fête du Travail.

- Il faudrait prévoir l’installation de mesures sanitaires adaptées : lavabo portatif dans les classes, isoloirs transparents pour les élèves et le bureau de l’enseignante ou l’enseignant, visières à privilégier pour le personnel enseignant.

- Les pauses, les récréations et les dîners nécessiteraient une gestion et une organisation particulière sur laquelle toutes les écoles et tous les centres doivent se pencher.

- Les enseignantes et enseignants doivent avoir accès à une formation concrète sur l’enseignement à distance.

- Il faut prévoir de la formation sur l’utilisation des outils numériques pour les élèves et leurs parents.

- Il faut pouvoir utiliser, dans la mesure du possible, du matériel pédagogique numérique pour éviter la manipulation de papier.

- Il faut s’assurer de la disponibilité des outils technologiques, tant pour le personnel enseignant que pour les élèves, ainsi que du support informatique et technique que cela suppose.

Recommandations spécifiques à l’éducation préscolaire et au primaire

- Favoriser le retour des élèves en classe à 100 % du temps en ratio réduit dans les écoles où cela est possible (suffisance d’espace et de locaux disponibles).

- Offrir des services éducatifs pour les élèves du préscolaire et du primaire lorsqu’ils ne sont pas en classe. L’alternance d’une journée de classe et d’une journée de service de garde intégrant des activités éducatives (artistiques, sportives, culturelles, etc.) dans un autre lieu physique serait nécessaire.

- Assurer la continuité des projets particuliers si les règles sanitaires en vigueur le permettent.

- Éviter l’anglais intensif 5 mois/5 mois ou tout cours semestrialisé en contexte de pandémie.

- Maintenir les services d’accueil et de soutien à l’apprentissage de la langue française.

- Alléger temporairement le contenu du programme ministériel.

- Limiter le temps consacré à l’évaluation (ou à l’observation) pour prioriser les apprentissages.

- Modifier le régime pédagogique pour qu’il y ait deux bulletins au lieu de trois afin de dégager plus de temps à l’enseignement du contenu des programmes, particulièrement en début d’année.

- Prévoir l’achat de matériel pédagogique personnel aux élèves.

Recommandations spécifiques au secondaire

- Favoriser le retour des élèves en classe à 100 % du temps en ratio réduit dans les écoles où cela est possible (suffisance d’espace et de locaux disponibles).

- Établir des groupes fermés au 1er cycle, donc, ce serait les enseignantes et enseignants qui se déplaceraient.

- Alléger temporairement le contenu des programmes d’études au plan national et adapter les évaluations en conséquence.

- Assurer la continuité des projets particuliers si les règles sanitaires en vigueur le permettent.

- Éviter les cours semestrialisés en contexte de pandémie.

- Modifier le régime pédagogique pour qu’il y ait deux bulletins au lieu de trois afin de dégager plus de temps à l’enseignement du contenu des programmes, particulièrement en début d’année.

- Limiter le temps consacré à l’évaluation pour prioriser les apprentissages.

- Prévoir l’achat de matériel pédagogique personnel aux élèves.

- Prévoir un budget pour l’achat ou la préparation de cahiers d’activités afin de faciliter le travail à effectuer à la maison.

Recommandations spécifiques à la FGA

- Privilégier un enseignement hybride en présence et à distance, en alternance :

- Prévoir une fréquentation au centre avec un horaire à temps partiel et rotatif ;

- Permettre aux élèves de la formation de base commune (FBC), en francisation, en intégration sociale (IS) et en intégration socioprofessionnelle (ISP) d’être présents en tout temps au centre pour faciliter leur réussite.

- Permettre aux élèves à besoins particuliers d’être présents en tout temps ; les élèves pourraient être ciblés selon leurs besoins pour un suivi particulier et plus régulier.

- Favoriser le retour des élèves en classe à 100 % du temps en ratio réduit dans les centres où cela est possible (suffisance d’espace et de locaux disponibles).

- Prévoir ouvrir plus de classes en même temps pour éviter les listes d’attente.

- Faire preuve de souplesse et de flexibilité à l’égard des élèves qui sont aussi parents.

- Prévoir l’achat de matériel pédagogique personnel aux élèves ainsi que des cahiers numériques.

- Revoir le financement de la FGA pour s’adapter au modèle de présences à temps partiel.

Recommandations spécifiques à la formation professionnelle

- Privilégier un enseignement hybride en présence et à distance, en alternance :
La portion à distance sera très variable selon les programmes et devrait être établie localement par les équipes enseignantes.

- Terminer la formation des finissantes et finissants du printemps cet automne, en décalant le démarrage des nouvelles cohortes, au besoin, s’il manque d’espace ou de personnel enseignant.

- S’assurer que les entreprises offriront des places de stage, à défaut de quoi il y aura des conséquences sur la qualité de la formation et les locaux disponibles dans les centres. Le Ministère doit interpeler les entreprises à cet effet.

- Assurer un financement suffisant pour permettre les demi-groupes.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...