Édition du 10 décembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Analyse politique

La Turquie : c'est un moment de défendre notre liberté du putschisme et du régime répressif d'Erdogan !

Déclaration du Parti de la Démocratie Ouvrière (IDP) de la Turquie, section de l’UIT-QI, de répudiation au coup militaire ! 16/7/2016

Nous avons été des témoins d’une tentative de coup d’État militaire qui est devenu visible dans la nuit d’hier. Le soulèvement militaire a pris le contrôle de lieux importants comme les sièges du commandement de l’armée et du Commandement de la gendarmerie. Un coup manqué devant les yeux de la Turquie. En attendant, des centaines de personnes ont été tuées au cours du conflit et autour de 1400 membres des forces armées ont été détenus. L’Assemblée Nationale a été bombardée pour première fois dans l’histoire de la Turquie. En attendant, le conflit continue dans quelques points, quoique la tentative a déjà été pratiquement battue.

Le Parti de la Démocratie Ouvrière est fermement contre le coup militaire. Si le soulèvement arrive à triompher, quoiqu’elle s’est présentée comme une initiative pour réussir "à restaurer la démocratie, les droits de l’homme et la suprématie des lois", il aurait signifié l’élimination de tous les droits et des libertés démocratiques qui ont été déjà attaquées par le régime "du palais" d’Erdogan. Nous ne devons jamais oublier que les militaires sont une partie fondamentale de l’actuel régime répressif.

En même temps, cette tentative signale la fin d’une crise profonde du régime en Turquie. La base tangible de ce soulèvement s’est construite sur la base des politiques répressives menées par le régime. Le fait qu’Erdogan était l’objet de ce coup ne doit pas effacer sa responsabilité d’avoir placé le pays sur le point de l’effondrement. Nous sommes contre le coup militaire mais, en aucun cas, cela ne signifie l’appui au régime répressif d’Erdogan.

Il y a une préoccupation des secteurs importants de la société sur les répercussions de cette tentative de coup d’État militaire. Cette tentative frustrée peut être utilisée par le régime pour augmenter la répression . La solution unique réelle, contre les dictatures et la répression du régime, c’est la mobilisation des masses travailleuses, de la jeunesse et des femmes, des Kurdes et tous les secteurs réprimés et exploités contre la répression et les politiques du pillage à côté des efforts du peuple dans la lutte pour l’exigence de droits et de liberté démocratique.

Parti de la Démocratie Ouvrière (IDP), section de l’UIT-QI (Unité Internationale des Travailleurs – Quatrième Internationale) en Turquie.

16 juillet 2016

Sur le même thème : Analyse politique

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...