Édition du 21 mai 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Laïcité

La laïcité au Québec, donner du temps au temps

Pourquoi agir dans la précipitation sur la question de la laïcité au Québec. La question ne sera jamais réglée une fois pour toute. Prenons le temps de réfléchir et retournons dans notre histoire pour voir les pas que nous avons déjà franchis ( retrait de l’Église catholique de l’éducation et de la santé avec la Révolution tranquille, déconfessionnalisation de nos écoles, retrait de la prière dans les conseils municipaux, et vers où nous voulons aller à partir de maintenant.

Allons voir ce qui se passe ailleurs. Demandons-nous ce qui fait notre spécificité au Québec en Amérique du Nord mais aussi influencés par l’Europe. Demandons-nous quelle serait l’étape à franchir dans la période actuelle pour en reparler dans le futur ? Et surtout élargissons la discussion et ne nous contentons pas de parler du port de signes religieux ostentatoires et en particulier du voile islamiste. Posons-nous au départ les bonnes questions pour ensuite déterminer les balises à mettre en place à l’étape actuelle.

Le point de départ est qu’il y présentement a un consensus au Québec pour aller plus loin en terme de laïcité. Plus de laïcité qu’est-ce que cela veut dire pour l’état et pour les individus, pour le bien commun et les droits individuels ? Pour l’état est-ce que cela veut dire que tous les services de l’état devraient être assurés par des personnes qui ne portent aucun signe religieux apparent ? Est-ce que les élus,es de de l’Assemblée Nationale et au conseil municipal devraient être soumis à cette même règle ? Est-ce que prêter le serment sur la Bible devrait être aboli ? Est-ce que le crucifix au-dessus de la tête des élus,es à l’Assemblée Nationale devrait être mis ailleurs ? Est-ce que les écoles religieuses privées catholiques, juives ou autres devraient être abolies ? Est-ce que la statue devant l’école publique
‘’ déconfessionnalisée ‘’ de mon quartier où il est inscrit ‘’ Sacré-Coeur de Jésus protégez nos élèves ‘’ devrait être déboulonnée ? Est-ce que les enseignants,tes, et éducateurs,trices dans les écoles et les CPE devraient retirer leurs signes religieux en arrivant au travail ? Est-ce qu’il devraient en être de même dans les autres milieux de travail ? Est-ce que nous devrions commencer à rebaptiser nos écoles, nos rues, et plus tard nos villages ? Répondre à ce genre de questions demande du temps et nous en avons, il n’y a pas péril en la demeure.

Je pense que nous avons besoin de respirer et que toute précipitation serait nuisible à une discussion sereine et respectueuse de tous et chacun. Et pourquoi ne pas mettre en place comme en France suite au mouvement des Gilets Jaunes, un dialogue national sur la laïcité au Québec. Pourquoi ne pas prendre le temps d’en discuter dans nos familles, dans nos mieux de travail, dans nos quartiers, villes et villages. Le gouvernement Legault après avoir pris le temps d’écouter pourrait alors proposer un projet de loi qui sera discuté, amendé, et finalement adopté à L’Assemblée Nationale avec les compromis nécessaires et ce serait une étape de franchie vers une société laïque au Québec si c’est vraiment ce que nous voulons et que la religion fasse partie de la sphère privée selon les croyances de chaque communauté et de chaque individu.

Yves Chartrand
Montréal

Yves Chartrand

Intervenant social
Montréal

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Laïcité

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...