Édition du 26 mai 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Laïcité

RASSEMBLEMENT EN SOLIDARITÉ AVEC LES MANIFS EN INDE POUR LA CONSTITUTION ET L'ÉTAT LAÏQUE

Montreal, le 21 décembre 2019. À 13h, le dimanche 22 décembre 2019, à la Place Norman Bethune (métro Guy-Concordia), des citoyen.ne.s indien.ne.s et canadien.ne.s de Montréal, manifesteront leur solidarité avec les citoyen.ne.s de l’Inde qui opposent des lois discriminatoires et anti-constitutionnelles qui ont déclenché des manifestations de masse partout dans l’Inde.

Le gouvernement BJP de Narendra Modi, ré-élu en mai 2019 avec une majorité accrue, poursuit un agenda visant à faire de l’Inde un État hindouiste. La dernière tentative a été l’adoption d’une nouvelle loi de citoyenneté carrément discriminatoire envers la minorité musulmane de 200-millions (15% de la population), une loi déjà condamnée comme ’de la discrimination sectaire’ par le Comité des Droits humains de l’ONU.

Des manifs ont été rapidement déclenchées pour la défense de la Constitution laïque, pluraliste et démocratique de l’Inde. Le mouvement a commencé dans les universités et s’est propagé des États du Nord-est à l’ensemble du pays, incluant les grandes villes comme Kolkata, New Delhi, Mumbai, Bengaluru, Hyderabad et Chennai.

Le gouvernement Modi a réagi avec une répression policière brutale et disproportionnée contre les étudiant.e.s et les citoyen.ne.s, y compris des intellectuels publics de renom. Il y a déjà de nombreux tué.e.s, des blessé.e.s et estropié.e.s, et des cas d’abus sexuels.

Le gouvernement a aussi invoqué une vieille loi coloniale (la section 144) pour interdire toute dissidence et toute protestation. Le gouvernement a également fermé l’Internet dans des régions entières, y compris la capitale, New Delhi. Il ont mis en garde aux médias de ne pas faire les reportages des manifs.

Le gouvernement BJP s’efforce de tourner la crise en conflit polarisé entre la majorité hindoue et la minorité musulmane ainsi que d’autres minorités au pays telles que les Dalits-Bahujans et des autochtones (Adivasis). Dès sa ré-élection, le gouvernement a commencé par priver de son autonomie le Cachemire disputé, seul État à majorité musulmane, et qui est sous un black-out total depuis le mois d’août. Cette semaine, une brutale répression policière a ciblé deux universités à majorité musulmane, la Jamia Milliya Islamia à Delhi et l’Université musulmane d’Aligarh.

De toute évidence, les citoyen.ne.s de l’Inde entière rejettent cette polarisation sectaire, et manifestent leur soutien aux musulman.e.s et d’autres populations minoritaires au pays , et surtout leur attachement aux valeurs de démocratie, de pluralisme et de laïcité bien imbriquées dans la Constitution de l’Inde. Les citoyen.ne.s de l’Inde savent aussi que des camps de détention sont prêts, et d’autres sont en préparation, pour les musulman.e.s et d’autres détenu.e.s visé.e.s par le suprémacisme majoritairien hindouiste d’extrême-droite du BJP/RSS.
*************************************************
Notre manif est pour 13h, le dimanche 22 décembre 2019, à la Place Norman-Bethune, de Maisonneuve ouest (métro Guy-Concordia). Nous espérons vous y voir.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Laïcité

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...