Édition du 22 septembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Droits humains

300 universitaires de Montréal font une déclaration de solidarité avec le soulèvement en Inde

Montréal, le 24 décembre 2019. Plus de 300 universitaires de Montréal ont signé une lettre en solidarité avec les manifestations en Inde et pour condamner l’adoption d’une nouvelle loi d’amendement de la citoyenneté (CAA) en Inde qui est discriminatoire envers les musulmans.

Le gouvernement BJP de Narendra Modi poursuit un agenda visant à faire de l’Inde un État hindouiste. La dernière goutte a été l’adoption de la CAA, qui définit la citoyenneté sur la base de la religion, ce qui n’avait jamais été proposé en Inde auparavant. Il crée un dangereux précédent qui, avec la proposition de mise en œuvre du Registre national des citoyens à l’échelle nationale, constituera une discrimination flagrante à l’encontre de la minorité musulmane de 200 millions de personnes (15 % de la population). Bien qu’elle ait été rapidement condamnée par la Commission des droits de l’homme des Nations Unies comme étant une " discrimination sectaire ", nous estimons que les nations du monde entier, y compris le gouvernement Trudeau ici au Canada, doivent ajouter leur voix et condamner cette loi dans les termes les plus fermes possibles.

Des manifestations massives ont été rapidement déclenchées pour la défense de la Constitution laïque, pluraliste et démocratique de l’Inde. Les protestations ont commencé sur les campus universitaires et se sont rapidement étendues du nord-est de l’Inde au reste du pays alors que le gouvernement Modi a réagi par des violences policières disproportionnées et brutales. Le gouvernement a également invoqué une vieille loi coloniale de l’époque britannique (article 144) pour restreindre la dissidence et les protestations. Il a coupé l’Internet dans de nombreuses régions du pays, y compris dans la capitale, New Delhi. Et il a averti tous les médias de ne pas parler des manifestations, menaçant les journalistes qui le font.

En tant que personnes qui croient aux principes d’égalité, de laïcité et de liberté, en tant que membres de la diaspora indienne et de la communauté universitaire de Montréal, nous avons rédigé une déclaration de solidarité avec les étudiants et les citoyens qui protestent en Inde. La lettre dans son intégralité et les signataires se trouve ici.

De plus, nous avons organisé deux manifestations de solidarité avec les habitants de l’Inde, dont beaucoup sont nos amis, nos familles et nos camarades, pour montrer qu’ils ne sont pas seuls et que le monde entier les voit et se joint à eux dans leur lutte pour faire respecter leurs droits démocratiques et l’égalité en Inde. La première manifestation, en grande partie dirigée par des étudiants, a eu lieu à McGill le vendredi 20 décembre (photos disponibles ici). La deuxième manifestation, qui a eu lieu le dimanche 22 décembre au square Norman Bethune, a rassemblé de nombreux membres de la communauté montréalaise. Des photos de la manifestation sont disponibles ici.

Source : Étudiant.es eux cycles supérieurs sud-asiatiques à McGill ; India Civil Watch

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Droits humains

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...