Édition du 21 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

La mobilisation se poursuit en faveur des membres d'Unifor en lock-out chez Ipex

SAINT-JOSEPH-DE-BEAUCE, QC, le 3 juin 2016 - Après presque trois semaines de lock-out, les membres d’Unifor de l’usine Ipex à St-Joseph de Beauce ont reçu un appui de taille aujourd’hui alors que l’ensemble des présidents d’unités de la section locale 1044, dont fait partie le groupe Ipex, leur ont fait une visite surprise sur leur piquet de grève.

« Ça fait du bien au moral de voir que l’on est ainsi appuyé par nos confrères et consoeurs », a mentionné le président du syndicat local, Frédéric Chouinard. En effet, plus d’une trentaine d’entre eux se sont joints aux 30 lock-outés qui étaient sur place au moment de la visite.

En plus de ce témoignage de solidarité, le président de la section locale 1044, Alain Blanchette, leur a annoncé qu’à compter de la semaine prochaine, leur prestation de conflit sera bonifiée de 50 $ par semaine. « C’est le résultat d’une décision prise ce matin par l’ensemble des présidents d’unités qui ont choisi de remettre une partie de leur fonds d’unité aux membres en lock-out chez Ipex » a précisé M. Blanchette.

Et comme si une bonne nouvelle n’attendait pas l’autre, le directeur local d’Unifor, Martin Lambert, a mis aussi son gain de sel en indiquant que « dès la semaine prochaine, le président national d’Unifor enverra une lettre à toutes nos sections locales au Canada pour qu’elles envoient un soutien financier à nos membres. Nous pourrons ainsi poursuivre cette bataille et la gagner avec l’appui de nos 310 000 membres d’un océan à l’autre ».

Le syndicat ne ménage aucun effort pour ses membres. La semaine prochaine, un bureau de placement sera installé dans la roulotte de grève pour aider les lock-outé à se trouver un autre emploi le temps que durera ce conflit. « Plusieurs employeurs de la région ont des postes à combler et nous, on a une main-d’oeuvre qualifiée et de qualité alors on va tenter de les mettre en contact », a conclu M. Lambert.

Rappelons que l’employeur Ipex a mis ses salariés en lock-out le 16 mai dernier.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...