Édition du 6 décembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Garderies

Le SQEES-FTQ salue les mesures pour attirer des éducatrices à la petite enfance

MONTRÉAL, le 18 janv. 2022 - Le Syndicat québécois des employées et employés de service (SQEES), affilié à la FTQ, considère que les mesures annoncées hier par le ministre du Travail et le ministre de la Famille, étant donné l’urgence face au manque de main-d’œuvre, sont un pas dans la bonne direction.

« Il est clair que le manque de main-d’œuvre dans nos CPE est un défi immense et c’est malheureusement, les familles et les enfants du Québec qui en sont les principales victimes. L’opération main-d’œuvre du gouvernement vient sans aucun doute tenter de pallier cette grande pénurie. L’objectif de 25 000 éducatrices d’ici 2026 est un défi ambitieux et nous espérons que la série de mesures prises pour y arriver porteront quelques fruits », déclare Mme Sylvie Nelson, présidente du SQEES-FTQ.

« La formation et la reconnaissance des acquis sont primordiales. L’accroissement du nombre d’éducatrices ne doit jamais se faire au détriment du ratio éducatrices qualifiées / éducatrices non qualifiées. Devant la pénurie et la crise sanitaire, le ministère de la Famille a permis un nombre plus élevé d’éducatrices non qualifiées dans nos CPE. Nous souhaitons que les nouvelles mesures permettent de revenir rapidement à un ratio qui permettra de maintenir la grande qualité de nos installations », poursuit Mme Nelson.

Encore beaucoup à faire

Le SQEES-FTQ tient à préciser que les nouvelles mesures annoncées aujourd’hui ne s’attaquent qu’à certains défis auxquels font face les services de garde éducatifs.

Les ratios enfants/éducatrices sont trop souvent mis de côté en faveur d’un ratio global enfant/installation, laissant ainsi des éducatrices avec un nombre d’enfants plus élevé, apportant ainsi une surcharge de travail.

L’accompagnement des enfants à besoins particuliers est déficient et cause aussi une surcharge dans plusieurs de nos installations. Il faut rapidement s’y atteler pour le bien-être des tout-petits et des éducatrices.

Aussi, avec la pandémie de COVID, les directives qui ont été changeantes ont semé l’inquiétude et continue de le faire. Le personnel demande d’avoir accès à des masques N95 et malheureusement on leur refuse l’accès.

« Si les annonces d’aujourd’hui sont en soit une bonne nouvelle, le travail à faire pour rendre attractifs les emplois en CPE n’est pas terminé. Nous continuons à tendre la main au ministre de la Famille afin de collaborer pour faire face aux défis du réseau éducatif à la petite enfance », conclut Sylvie Nelson.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Garderies

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...