Édition du 11 mai 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé et sécurité au travail

Le personnel enseignant et les autres travailleurs et travailleuses de l'éducation doivent avoir une place prioritaire dans la prochaine phase de vaccination contre la COVID-19 (FCEE)

OTTAWA, ON, le 14 janv. 2021 - Tandis que les gouvernements d’un bout à l’autre du pays cherchent à accélérer l’administration des vaccins nouvellement acquis, on ne sait toujours pas très bien qui seront les prochaines personnes sur la liste de vaccination. La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (CTF/FCE) exhorte les gouvernements à inscrire immédiatement le personnel enseignant et les autres travailleurs et travailleuses de l’éducation sur la liste de vaccination prioritaire.

Le retour à l’école en personne et le maintien des écoles ouvertes devraient être la priorité de tout le monde. La fermeture des écoles a de graves répercussions notamment sur l’apprentissage des élèves, le bien-être social du pays et l’économie. « Devant un hiver incertain et un printemps qui pourrait l’être tout autant en raison de la hausse des taux d’infection, la vaccination des enseignantes et enseignants permettrait de protéger encore davantage les élèves et le personnel, et donc de maintenir les écoles ouvertes, ou de les rouvrir, en toute sécurité », affirme la présidente, Shelley L. Morse.

Jour après jour, le personnel enseignant et les autres travailleurs et travailleuses de l’éducation risquent leur santé et leur sécurité pour enseigner aux élèves et les soutenir durant la pandémie de COVID-19. Pendant de longues heures, ils sont en contact étroit, parfois sans les masques obligatoires, avec les enfants et d’autres adultes, dans des locaux fermés et généralement mal ventilés. Même si les écoles ont essayé d’appliquer les mesures de distanciation physique, y maintenir un écart suffisant pour prévenir la transmission de la COVID est pour ainsi dire impossible compte tenu de la taille des classes. « Le personnel enseignant et les autres travailleurs et travailleuses de l’éducation sont aux premières lignes mais n’ont pas les protections dont bénéficient les autres travailleurs et travailleuses aux premières lignes. Ne pas en faire les prochains sur la liste de vaccination prioritaire équivaut à les laisser tomber et à abandonner en même temps les élèves dont ils et elles s’occupent », explique Shelley L. Morse. Il n’est même pas prévu, pour le moment, de vacciner les enfants de moins de 16 ans, parfois même 18 ans dans certains cas. Quelle autre raison faut-il pour donner aux éducateurs et éducatrices un accès prioritaire au vaccin ?

La vaccination contre la COVID-19 donne de l’espoir aux Canadiennes et Canadiens. Si le personnel enseignant et les autres travailleurs et travailleuses de l’éducation ne sont pas les prochains sur la liste, après les populations vulnérables et les travailleurs et travailleuses de la santé, nos enfants et l’économie du Canada continueront de souffrir.

Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants

Fondée en 1920, la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) est une alliance nationale d’organisations provinciales et territoriales qui représentent près de 200 000 enseignantes et enseignants des paliers élémentaire et secondaire au Canada. En outre, la FCE adhère à l’Internationale de l’Éducation, organisation internationale de la profession enseignante.

La FCE intervient dès que les intérêts des enseignantes, des enseignants et des élèves sont en jeu. Nous entretenons des rapports avec les ministères du gouvernement fédéral et les organisations dont le travail a une incidence sur l’éducation, les enfants et les jeunes ; nous nous évertuons à protéger les écoles publiques contre les intérêts privés ; nous nous employons à sensibiliser les gouvernements et la population à la possibilité que les intérêts publics soient lésés dans les accords commerciaux internationaux.

La FCE appuie le personnel enseignant dans ses négociations collectives. Lorsque les organisations Membres entament des pourparlers, nous leur fournissons des renseignements pancanadiens sur les salaires, les pensions et l’éventail complet des avantages sociaux du corps enseignant. Nos recherches sur des questions éducationnelles comme la charge de travail, le profil démographique de la profession, le testage et le financement aident nos organisations Membres à mieux représenter les enseignantes et enseignants. Grâce au soutien de la FCE, les responsables des négociations dans le milieu enseignant comptent parmi les plus efficaces et les plus respectés du pays.

La FCE fait valoir les intérêts de la population enseignante en tenant des colloques et des conférences sur des dossiers en éducation. Elle se veut un service national de renseignements, se chargeant de recueillir des données en éducation, de les analyser et de faire rapport aux organisations de l’enseignement sur les tendances et les questions de l’heure.

La FCE offre aux membres du personnel enseignant la chance de participer à des échanges internationaux et de fournir des services volontaires à leurs collègues dans des pays en développement par le biais du Service outre-mer. Depuis 1962, les membres de la profession enseignante du Canada ont fait don de leur temps et de leurs compétences pour améliorer l’enseignement et la gestion scolaire dans plus de 50 pays de l’Afrique, de l’Asie, des Antilles et du Pacifique-Sud. La FCE parraine de nombreux autres programmes d’appui direct à la population enseignante et à ses organisations dans des pays en développement.

La FCE prête mainforte à toutes les organisations de l’enseignement du pays lorsqu’elles vivent des moments difficiles. C’est ainsi qu’elle a fait appel à la Caisse de défense du personnel enseignant canadien et à la solidarité collective de 200 000 enseignantes et enseignants pour aider et appuyer dans leurs luttes des collègues au Québec, en Colombie-Britannique, en Ontario et dans les Territoires du Nord-Ouest. La solidarité du corps enseignant profite non seulement aux membres de la profession, mais également aux élèves, aux parents et à l’éducation publique en général.

La FCE procure aux enseignantes et enseignants les avantages suivants :

Une influence accrue sur le gouvernement
Des salaires plus élevés et de meilleures conditions de travail
Des occasions de perfectionnement professionnel
Des possibilités de services
Une protection directe dans les temps difficiles

http://www.ctf-fce.ca/fr/Pages/default.aspx

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Santé et sécurité au travail

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...