Édition du 22 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

Loi no 10 et compressions budgétaires dans le réseau de la santé - Le SIIIEQ-CSQ présente le dossier noir de l'état de santé du CISSS Gaspésie

CARLETON, QC, le 14 juin 2016 - Le Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l’Est du Québec (SIIIEQ-CSQ) a présenté aujourd’hui à Carleton le dossier noir de l’état de santé du CISSS Gaspésie à la suite de la loi no 10 et des nombreuses compressions budgétaires imposées par le gouvernement Couillard.

Les impacts de l’austérité dans la santé

Le dossier noir comporte plusieurs exemples, et démontre à quel point tous les secteurs d’activités sont touchés par les compressions budgétaires. Le SIIIEQ-CSQ rappelle que les soins aigus et de première ligne, particulièrement de longue durée et à domicile, sont touchés par ces politiques d’austérité.

« Depuis plus d’un an nous dénonçons ce qui se passe dans le milieu de la santé. À plusieurs reprises, le SIIIEQ-CSQ a alerté les membres du conseil d’administration pour les sensibiliser au fait que la diminution du personnel, les fermetures de lits, les fusions de centres d’activités, avaient des impacts directs sur les soins aux patients. Nous n’avons reçu aucune écoute réelle de leur part. Ils nous orientent vers la direction du CISSS, vers ceux-là même qui prennent ces décisions », dénonce Micheline Barriault, présidente du SIIIEQ-CSQ.

La Protectrice du citoyen et la Vérificatrice générale interpellées

Le SIIIEQ-CSQ a annoncé que des démarches ont été entreprises pour déposer le dossier auprès de deux instances de vérification indépendantes. « Nous sommes d’avis que la Protectrice du citoyen et la Vérificatrice générale du Québec doivent être saisies du dossier des impacts des compressions budgétaires reliées à la loi no 10 en Gaspésie, afin que cesse cette démolition des soins de santé. La population de la Gaspésie y a droit et le personnel des soins a le droit d’avoir les moyens de donner des soins sécuritaires et des conditions de travail décentes », soutient la présidente du SIIIEQ-CSQ.

Le travail essentiel du personnel soignant

Le SIIIEQ-CSQ a réitéré que le personnel soignant fait chaque jour un travail remarquable malgré les moyens et les ressources dont il dispose et les conditions difficiles dans lesquelles il évolue.

« Depuis des mois, Gaétan Barrette prétend que les gestes qu’il a posés depuis 2014 n’ont pas eu de conséquences négatives dans le réseau de la santé. Il fait la sourde oreille. Eh bien aujourd’hui avec le dossier que nous présentons, il a les preuves papiers que ce qu’il fait actuellement est inacceptable, tant pour les patients et le personnel que pour l’ensemble de la population du Québec, qui est en droit de s’attendre à des services de santé de qualité et à les recevoir en tout sécurité ! », déplore la présidente du SIIIEQ-CSQ.

Un appel qui doit être entendu par les décideurs

Micheline Barriault espère que l’appel du SIIIEQ-CSQ sera entendu et contribuera à changer réellement les choses, puisque le réseau de la santé a des besoins criants qui doivent être réglés le plus rapidement possible. « Si nous avons décidé aujourd’hui de poser ce geste, c’est parce que nous souhaitons la reconnaissance, par les différents décideurs, des énormes problématiques dans le réseau actuellement. Nous les enjoignons de mettre les correctifs en place afin que le personnel infirmier soit en mesure de donner des soins et services tels que prévus par la loi et tels que requis par l’état de santé des patients ! », conclut Micheline Barriault.

Sur le même thème : Santé

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...