Édition du 11 juin 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

MRC de Roussillon - Assurer la sécurité de la population : Ça n'a pas de prix (SPQ-FTQ)

MERCIER, QC, le 18 mai 2019 - Le Syndicat des pompiers du Québec de la FTQ (SPQ-FTQ) et les TUAC 501 dénoncent l’attitude des maires de la MRC de Roussillon. Ils reprochent à la MRC de préférer attaquer les syndicats, plutôt que de répondre aux craintes légitimes qui ont été formulées.

La MRC de Roussillon travaille actuellement au renouvellement de son schéma de couverture de risques en sécurité incendie et prévoit diminuer le nombre d’effectifs affectés à certains appels. C’est là que le bât blesse : les deux syndicats, qui représentent la majorité des pompiers de la MRC de Roussillon, doutent qu’il soit possible de maintenir la capacité d’intervention des services incendies avec une force de frappe réduite.

Des propos inquiétants

Dans un communiqué publié hier en fin de journée, le préfet de la MRC de Roussillon et maire de Saint-Constant, Jean-Claude Boyer, déclare : « Ce qui est important pour les villes, c’est d’assurer un juste équilibre entre la sécurité physique et financière des citoyens ». Ce faisant, M. Boyer avoue que les maires de la MRC considèrent que la sécurité et l’intégrité physique des individus sont une question financière. Cette vision est dénoncée par les syndicats.

En effet, la diminution du nombre d’effectifs déployés pour certaines interventions ne met pas seulement la sécurité de la population à risque, mais aussi celle des pompiers et des pompières qui interviendront. Les pompiers revendiquent un schéma de couverture de risques en sécurité incendie qui mise sur la sécurité des personnes, avant les considérations financières.

Citations

« C’est ridicule de se lancer dans tout ce processus qui va diminuer la force de frappe des services incendies de la région, alors que les économies à prévoir, si la MRC va de l’avant, sont minimes », a déclaré Sylvain Piteau, conseiller syndical au Syndicat des pompiers du Québec — FTQ.

« La MRC doit arrêter de se défiler. C’est assez ironique qu’elle refuse de répondre aux interrogations et aux craintes des professionnels en sécurité incendie qu’elle embauche. Et ce, sur une question de sécurité incendie ! », a ajouté Sylvain Labonté, représentant des TUAC 501.

« On nous accuse de manquer de respect à la population, alors qu’on s’inquiète pour sa sécurité. Ce n’est pas sérieux ! », ont conclu les deux organisations.

Syndicat des pompiers et pompières du Québec (SPQ-FTQ)

Le Syndicat des pompiers et pompières du Québec (FTQ) représente près de 4000 membres répartis dans 170 villes ou municipalités au Québec. Il travaille principalement à promouvoir les intérêts sociaux, politiques, économiques et généraux de ses membres.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...