Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Mandat de grève des ingénieurs et scientifiques de MDA

L’entreprise doit cesser ses pratiques arbitraires et abusives.

SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE, QC, le 4 juill. 2020 - Devant le refus de l’employeur de cesser ses pratiques arbitraires et abusives, les ingénieurs et scientifiques québécois de MDA, chef de file en radar et en systèmes de communications spatiaux, ont voté un mandat de grève à 87 %. L’Association des ingénieurs et scientifiques de systèmes spatiaux (AISSS) déplore que l’employeur refuse de s’attaquer aux enjeux de précarité et de perte d’expertise, tout en se bornant à proposer des changements cosmétiques et superficiels à la convention collective.

Ces spécialistes, qui constituent la matière première et le savoir-faire de l’entreprise et qui contribuent au rayonnement du génie aérospatial canadien, sont à la merci des pratiques arbitraires et abusives de l’employeur. En effet, MDA refuse de tenir compte de l’expertise et de la spécialisation développées au fil du temps, de l’ancienneté ou du dévouement de ses employés lorsque des réductions d’effectifs sont nécessaires. Bien souvent, ces ingénieurs et scientifiques d’expérience ont développé des solutions emblématiques reconnues mondialement, mais sont remerciés au profit d’employés moins expérimentés simplement dans le but d’économiser quelques dollars. L’AISSS s’inquiète de cette gestion des effectifs, car elle se fait au détriment de la qualité et du transfert de connaissance.

Manque de respect et perte d’expertise

Sans convention de travail depuis avril 2019, les ingénieurs et scientifiques québécois de MDA ont contribué aux succès canadiens dans l’espace, notamment Radarsat, le Bras canadien ou la Station spatiale internationale. MDA leur manque de respect en mettant à pied de façon arbitraire des employés d’expérience et possédant des expertises de pointe.

Ces pratiques abusives de l’employeur amènent une perte d’expertise et de qualité pour l’ensemble du secteur aérospatial canadien. En effet, les employés hyperspécialisés remerciés par MDA se retrouvent devant un choix déchirant : s’exiler à l’étranger ou se recycler dans un autre secteur.

« Dans la dernière année, une vingtaine de personnes ont souffert des mises à pied arbitraires de MDA. À chaque fois, c’est l’expertise canadienne en aérospatiale qui écope, parce que ces ingénieurs hyperspécialisés doivent se trouver un emploi dans un autre pays ou quittent l’aérospatial. » — Rudi Phillion, président de l’Association des ingénieurs et scientifiques de systèmes spatiaux (AISSS).

De plus, l’employeur souhaite augmenter le recours aux agences de placement pour combler les postes, souvent à la suite de ses mises à pied. Bien que ces sous-traitants soient compétents, ils ne sont que de passage et contribuent à la perte d’historique et d’expertise. L’AISSS déplore cette volonté de précariser encore davantage les spécialisations au sein de l’entreprise.

« Nous demandons à MDA de mettre fin à ses pratiques arbitraires et abusives qui durent depuis plusieurs années. Nous voulons négocier avec l’employeur, mais il faut qu’il accepte de discuter de sécurité d’emploi. » — Alexandre Grenier, négociateur de l’AISSS.

Association des ingénieurs et scientifiques des systèmes spatiaux

L’Association des ingénieurs et scientifiques de systèmes spatiaux (AISSS) est un syndicat indépendant qui représente plus de 270 ingénieurs et scientifiques de MDA à Montréal, qui contribuent au rayonnement du secteur aérospatial canadien, et ce depuis plus de 50 ans.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...