Édition du 19 octobre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Politique d’austérité

Manifestation au CSSS Laval - Les travailleuses et travailleurs du CSSS Laval lancent un appel à la population

LAVAL, QC, le 4 nov. 2014 - Plusieurs centaines de travailleuses et travailleurs du CSSS Laval se sont rassemblés ce midi devant la Cité-de-la-Santé. Ils ont lancé un appel à la population pour assurer le maintien des services au CSSS et pour dénoncer les compressions budgétaires imposées par le gouvernement.

Le CSSS Laval doit procéder à des compressions budgétaires d’une hauteur de 12 millions $ pour l’année en cours. Ces compressions ont entraîné près de 200 abolitions de postes au CSSS, dont 8 postes de préposé-es aux bénéficiaires à l’unité de débordement de l’urgence. Un reportage diffusé par l’émission J.E. rend compte des impacts de ces abolitions sur les services à la population.

« Depuis les abolitions à l’unité de débordement, la situation est catastrophique. La population ne reçoit plus que 72 % de services. Quand on est obligé de couper dans le nombre de bains aux patient-es, c’est que l’heure est grave. On lance donc une pétition pour aller chercher l’appui de la population. On ne peut accepter que les soins se retrouvent en bas des services essentiels », lance Marjolaine Aubé, présidente du syndicat CSN du CSSS Laval. 

« On invite la population à se mettre en action pour défendre nos services publics. Les compressions touchent directement les services que nous recevons. Ce qui se passe au CSSS Laval, c’est ce qui s’en vient partout au Québec. La population doit en être informée, dans les prochains mois, la situation n’ira qu’en empirant. On ne peut accepter cela », explique Luc Bastien, vice-président régional de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN).

Refusons l’austérité

La FSSS et la CSN sont en action contre les mesures d’austérité du gouvernement Couillard. « La mobilisation s’élargit chaque semaine dans la région métropolitaine. Les annonces gouvernementales touchent l’ensemble de la population et nous avons un rôle à jouer pour nous mettre en action. Nous refusons l’austérité parce que d’autres solutions existent », déclare Dominique Daigneault, présidente du Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM-CSN).

« La lubie du gouvernement est lourde de conséquences. Elle touche les plus vulnérables de notre société. Elle touche la classe moyenne et le modèle québécois que nous avons mis des décennies à mettre en place. Pendant qu’on coupe et qu’on propose une réforme de structures, la population continue d’attendre pour que l’accès aux services s’améliore. On le comprend maintenant, le gouvernement Couillard a choisi son camp et c’est celui du démantèlement de nos services publics », de conclure Jean Lacharité, vice-président de la CSN.

Sur le même thème : Politique d’austérité

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...