Édition du 8 octobre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Manque d'effectif ambulancier - Il est temps de passer de la parole aux actes croit le syndicat des paramédics (ATPH-CSN)

QUÉBEC, le 8 janv. 2019 - En réponse au cabinet de la ministre de la santé, Danielle McCann, le syndicat des paramédics désire rectifier quelques détails concernant le manque d’effectif ambulancier. « Le problème n’est pas nouveau dans la région, tous les ajouts fait au cours des dernières années n’ont fait que mettre un diachylon sur une hémorragie », déclare Frédéric Maheux, président de l’Association des travailleurs du préhospitalier (ATPH-CSN), « on répète les mêmes erreurs, nous sommes toujours dans le trop peu trop tard, le syndicat et l’employeur tentent d’être proactif cependant on se fait dire qu’il n’y a pas de budget ».

Pour le syndicat, le nerf de la guerre demeure l’argent. « Nous savons déjà que le MSSS doit des millions de dollars au CIUSSS de la Capitale-Nationale pour les ajouts de janvier 2018 et qu’il ne veut pas rembourser celui-ci », dénonce Frédéric Maheux. Ce compte en souffrance du MSSS met un frein à la volonté du CIUSSS d’ajouter des ambulances lors de surcharge d’appels et de conditions climatiques. De plus, poursuit le paramédic, « il n’y a plus aucun mécanisme en place qui permet l’ajout de véhicule au Centre de Communication Santé des Capitales contrairement à ce que le CIUSSS laisse entendre ».

« Nous sommes embourbés dans une spirale de bureaucratie et, pendant ce temps, des appels d’ambulances qui sont prioritaires sont en attente », dénonce le président de l’ATPH, « nous ne parlons plus de cas isolés, mais de problèmes quotidiens ». Le syndicat déplore que le CIUSSS et le CCSC se renvoient la balle sur la responsabilité des ajouts d’effectifs. « C’est le temps de passer de la parole aux actes », affirme Frédéric Maheux, « les ajouts doivent se faire sentir sur la route dans les prochains jours et non dans les prochains mois ».

L’Association des travailleurs du préhospitalier et la Coopérative des techniciens ambulancier du Québec travaillent ensemble sur des solutions à long terme, celles-ci doivent être prises en considération par le Ministère. Rappelons que les derniers ajouts de véhicules sur le territoire datent de janvier 2018 et ne sont pas récents comme mentionné par la porte-parole Mélanie Otis.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...