Édition du 21 juin 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Négociations du secteur public

Négociation des conventions collectives du secteur public - Les membres de l'APTS entérinent l'entente de principe à 55,3 %

LONGUEUIL, QC, le 21 déc. 2021 - C’est à 55,3 % que les membres de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) ont entériné l’entente de principe conclue en novembre avec le gouvernement. Cette décision met fin à plus de deux ans de négociation pour le renouvellement de la convention collective de quelque 60 000 membres du réseau de la santé et des services sociaux (RSSS).

« Bien que cette négociation ait été longue et ardue, nous pouvons en sortir la tête haute. Nous nous sommes battu·e·s jusqu’à la fin pour que nos membres puissent avoir la meilleure convention collective possible. Les gains obtenus sont importants pour plusieurs secteurs et les nouvelles primes pourront s’appliquer dès que les textes finaux seront signés avec la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel. Il est maintenant temps de se tourner vers la prochaine ronde, qui débute en octobre 2022 », a déclaré le président de l’APTS, Robert Comeau, à l’issue de la série d’assemblées générales spéciales qui s’est tenue du 13 au 21 décembre.

Bien que l’entente de principe ne soit pas pleinement satisfaisante, l’APTS est allée chercher de nombreux gains pour le personnel professionnel et technique. Que ce soit la possibilité d’obtenir des congés mobiles pour le personnel en centre jeunesse, l’élargissement de la prime en psychiatrie à de nouveaux centres d’activités, une prime majorée pour les psychologues travaillant à temps plein, une reconnaissance financière pour la supervision des stagiaires, des montants pour reconnaître symboliquement le travail du personnel en laboratoire et dans le domaine de l’imagerie médicale et de l’électrophysiologie médicale au cours de la pandémie, l’organisation ressort grandie de cette négociation.

« Je tiens à remercier l’ensemble des personnes qui ont contribué à cette négociation et en particulier les membres, qui se sont mobilisé·e·s comme jamais auparavant sur le terrain. Nous avons eu le courage de reprendre les discussions alors que tout semblait fermé du côté du gouvernement. Nous sortons épuisé·e·s de cette négociation, mais nous en sortons gagnant·e·s. C’est tout à l’honneur de nos 60 000 membres », a poursuivi Robert Comeau.

Le résultat de 55,3 % ne surprend pas l’APTS, qui s’est butée à l’entêtement du gouvernement Legault à ne favoriser que quelques titres d’emploi alors que les problèmes d’attraction et de rétention qui entraînent une surcharge de travail de plus en plus intenable pour tout le personnel professionnel et technique sont étendus à l’ensemble du RSSS. L’organisation voit dans ce résultat un jugement sévère à l’endroit du gouvernement Legault, qui a ignoré sciemment le personnel professionnel et technique. Les membres de l’APTS ont d’ailleurs souligné leur mécontentement face à la position gouvernementale dans toutes les assemblées générales spéciales.

« Durant toute cette négociation le gouvernement Legault n’a jamais cessé de porter des œillères, ignorant volontairement le reste des problèmes qui affectent le réseau. Malheureusement, on le voit aujourd’hui, les listes d’attente atteignent des longueurs inégalées dans tous les secteurs. S’il veut pouvoir implanter les mesures appropriées pour qu’on se redonne collectivement un RSSS public et accessible à l’ensemble de la population québécoise, il n’aura d’autre choix que de travailler avec l’APTS et de sortir de cette mentalité antisyndicale surannée qui bloque tout progrès. Nous avons toujours été en mode solution pour favoriser l’attraction et la rétention du personnel dans le réseau, pour diminuer la surcharge de travail et assurer la santé et la sécurité de nos membres. C’est une attitude que nous allons conserver dans tous nos échanges futurs avec le gouvernement », a conclu le président de l’APTS.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Négociations du secteur public

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...