Édition du 6 décembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

Nouvelles compressions en santé - Assez, c'est assez selon le SIIIAL-CSQ !

LAVAL, QC, le 20 juin 2016 - « On le dénonce depuis des mois, les nombreuses décisions de Gaétan Barrette, notamment la Loi no 10, fragilisent notre réseau public de santé. Cette fois-ci, à Laval, c’est 4,8 millions de dollars qu’il vient sabrer en imposant de nouvelles compressions. Comment peut-on espérer maintenir la qualité et l’accessibilité de nos soins avec des décisions semblables ? C’est insensé ! »

La présidente du Syndicat des infirmières, inhalothérapeutes et infirmières auxiliaires de Laval (SIIIAL-CSQ) Isabelle Dumaine, réagit ainsi aux nouvelles compressions globales de 242 millions imposées par le ministre Gaétan Barrette dans le réseau de la santé pour 2016-2017.

Le SIIIAL-CSQ est grandement inquiet des impacts qu’auront ces compressions au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval. « Même si nous n’en connaissons pas encore les détails, nous savons que les nouvelles compressions rimeront avec moins de ressources, moins de personnel, moins de service. Tout comme les patientes et patients, le personnel est préoccupé par le sort de notre réseau de santé public, réseau que le gouvernement gère actuellement comme une entreprise privée », ajoute la présidente du SIIIAL-CSQ.

Rappelons que le CISSS de Laval avait subi des compressions de 15 millions en août 2015, ce qui porte à 20 millions le total des compressions en moins d’une année.

« Nous le voyons tous les jours chez le personnel que nous représentons, plusieurs équipes de travail sont en surcharge. En effet, c’est une situation qui est en augmentation depuis l’arrivée au pouvoir du gouvernement Couillard, puisque son ministre de la Santé s’entête à imposer des compressions et à faire des choix de gestion qui réduisent les effectifs et augmentent les charges de travail. Le personnel de la santé est complètement à bout de souffle », soutient Isabelle Dumaine.

« Les soins que nous donnons dans les établissements de santé sont, avant tout, des soins humains. Or, quand le ministre nous place au pied du mur avec des compressions qui s’additionnent et quand nous devons travailler dans de telles conditions, c’est évident que les relations humaines sont touchées. Nous devons avoir les ressources nécessaires pour donner les meilleurs soins dans des conditions optimales. La situation actuelle nous inquiète grandement puisque nous craignons pour la sécurité des patientes et patients et pour les conditions d’exercice du personnel », conclut la présidente du SIIIAL-CSQ.

Sur le même thème : Santé

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...